Qui sont les Médiateurs de Santé/Pairs ?

Actualités professionnelles le 8 mai 2017

Le 15 mars dernier se tenait à la Cité des Métiers de Paris le 2ème forum sur le Rétablissement. Un concept encore bien nouveau en France apparu au début du XXème siècle chez nos cousins anglo-saxons. Cheminement personnel qui peut s’appliquer dans tous les domaines de sa vie, Cette approche humaniste replace la personne malade en tant qu’être humain expert de lui-même.

Apprendre à être autonome et vivre avec la maladie, s’épanouir, se centrer sur ses forces, sont autant de leitmotivs qui participent à la mise en place de cette nouvelle façon de travailler dans le milieu médical et médico-social. Dans ce cadre, l’équipe peut  faire appel à un médiateur de santé/pair. Depuis 5 ans, Philippe MAUGIRON, rencontré lors de ce forum, travaille au sein d’un hôpital de jour. En 2012, il a participé à l’expérimentation des médiateurs de santé/pairs et a été diplômé d’un DU «  Médiateur de Santé/Pair » dispensé par l’université Paris VIII.

A ce jour, 14 médiateurs de santé/pairs diplômés exercent dans  trois régions de France  (Nord-Pas de Calais, Ile De France, Provence – côte d’azur) et une cinquantaine sur tout le territoire. 

Philippe MAUGIRON  retient la définition de Repper et Carter (2010) pour définir sa profession : Le pair aidant est un membre du personnel dévoilant qu’il vit ou qu’il a vécu un problème de santé mentale. Le partage de son vécu et de son histoire de rétablissement a pour but de redonner de l’espoir, de servir de modèle d’identification, d’offrir de l’inspiration, du soutien et de l’information à des personnes qui vivent des situations similaires.

Philippe précise qu’il existe différentes manières d’appréhender ce travail. Pour lui, l’essentiel de son activité s’exerce en groupe à l’hôpital de jour avec l’organisation de sorties culturelles, de séjours ou d’actions d’éducations thérapeutiques (pour lesquelles il précisera que les pairs sont tous formés). D’autres pairs sont amenés à réaliser des suivis individuels ou des rencontres au domicile des patients. 

L’objectif de ces accompagnements reste d’aider la personne à apprendre ou réapprendre à se définir en tant que citoyen à part entière et s’autonomiser. Le pair, par un phénomène d’identification, peut contribuer à faire émerger et soutenir cette prise de conscience. Quant aux professionnels de santé, l’action d’un médiateur leur offre un point de vue enrichissant sur la maladie psychique.

Jérôme Lacinga

Pour aller plus loin :

AFMSP (Association Francophone des Médiateur en Santé Pair) : http://afmsp.eu/.

Forum Rétablissement, 2ème édition : https://www.forum-retablissement-sante-mentale.fr

Partage sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnements papier + Web + applications (iOS et Androïd)

Newsletter

avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter