Continuité, discontinuité, transmission

Paris (75) - France

53e Journée de travail du centre Alfred‑Binet.

Le fonctionnement d’un secteur de psychiatrie infanto-juvénile pose souvent des problèmes de continuité, de discontinuité et de transmission. Continuité et discontinuité forment un couple d’opposés inséparable. Que ce soit au niveau des soins ou du travail institutionnel qui les soutient, trop de continuité paralyse, trop de discontinuité désorganise. Entre continuité et discontinuité, point de glissements réversibles, mais une dynamique conflictuelle sous-tendue par des processus d’après-coup. Au plan institutionnel, elle détermine l’organisation des soins et l’identité de notre travail. La transmission interdisciplinaire ou interéquipes et la transmission entre anciens, moins anciens et nouveaux professionnels, en constituent les axes principaux. Au plan individuel, cette dynamique concerne autant l’environnement du bébé et la genèse du sentiment d’existence que le développement en deux temps de la sexualité infantile. Y est impliquée la transmission d’une génération à l’autre, avec ses inévitables écueils auxquels nous sommes confrontés au sein de chaque traitement. Nous débattrons de ces différents aspects avec des intervenants internes et extérieurs au centre Alfred‑Binet.

Lieu : asm13 – psy13

Renseignements :
Tél. : 01 40 77 43 17
Courriel : service.psy13@asm13.org
Site : http://www.asm13.org/53eme-jounee-de-travail-du-centre-alfred-binet

Partage sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter