Effets de la modernité dans la clinique. Du signe au mot ? Les prémices de la narrativité

Paris (75) - France

Séminaire thématique organisé par le Collège international de psychanalyse et d’anthropologie (CIPA).
Nous aborderons le langage dès les premières traces de l’humanité à travers ses représentations pariétales, engrammes, restés présents en nous, à notre insu, indicibles, mais toujours prêts à resurgir, constituant un socle métaphorique de la subjectivité. Ces signifiants se déploient secondairement dans des représentations psychiques et leurs traductions figurées à l’origine du récit mythique, inducteur de séparation, confrontant à un « manque-à-être ». Dès les premiers balbutiements de la langue à l’origine de la constitution de la psyché se dessinent, du signe au mot, les prémices de la narrativité, qui se manifestent dans la langue des signes où le corps tout entier devient langage verbal, là où l’œil remplace l’oreille et la vue supplée l’ouïe. Autant d’espaces dans lesquels se met en scène la narrativité qu’elle soit préverbale ou verbale, et dont le moteur, « le manque à être », pousse à construire, à rencontrer l’autre, à se confronter à la complexité des discours dans le monde.
Lieu : Asiem

Renseignements :
Tél. : 06 61 16 09 60
Courriel : contact@cipa-association.org
Site : www.cipa-association.org

 

Partage sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter