L’insolence du symptôme

Paris (75) - France

Colloque organisé par l’Association de promotion des soins psychiques en institutions (APSPI).

Le symptôme psychique est décidément insolent : d’aucuns voudraient le faire disparaître au plus vite et, pourtant, souvent il résiste, se transforme, provoque. Tandis que, du point de vue médical, le symptôme n’est qu’un écart pathologique vis-à-vis de la norme, Freud a su reconnaître en lui un compromis résultant d’une conflictualité au sein de la psyché : un compromis entre désir et interdit, mais aussi, au-delà du principe de plaisir, un « poste frontière » qui permet de défendre le Moi contre l’angoisse. La conversation des symptômes peut alors à l’extrême relever de la survie psychique. L’analyste se doit donc de distinguer les configurations où peut être dégagé le sens refoulé inhérent au symptôme de celles où il s’agit de contribuer à « créer » un sens à ce qui s’exprime à l’insu total du sujet.

Lieu : Théâtre Déjazet

Renseignements :
Courriel : revue.cliniques@apspi.net
Site : https://apspi.net/colloques

Partage sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter