Quand la vie bascule… Suites et incidences…

Paris (En distanciel (75)) - France

Colloque organisé l’association Gypsy.

La vie parfois bascule, insidieusement, violemment. La vie parfois bascule joyeusement, par choix. Basculer, c’est être bousculé dans ses certitudes, ses fragilités, son corps. C’est être contraint à se mettre en pause, ce qui déclenche un sentiment d’exclusion et de déconstruction. C’est aussi, à l’inverse, se décider intentionnellement à emprunter la bifurcation qui se présente à soi. C’est rompre avec hier, s’effondrer ou se recomposer. Se réinventer. Changer de route. La vie de couple, de famille, le travail, la santé, les guerres, la mort, nous confrontent à notre vulnérabilité. Les violences sociales, les menaces terroristes, le défi climatique, alarment. La brutalité de la crise sanitaire qui astreint à des ruptures temporelles, à des limites incertaines, impose un présent radicalement différent du présent ordinaire. De tels chocs paralysent ou boostent les envies de changement de vie, professionnels, de statut. Ces bascules sont inéluctables, aucune vie n’existe sans ruptures. Mais que nous révèlent-elles sur notre identité ? Est-elle donnée une fois pour toutes ? Où est-elle en butte, elle aussi, avec la discontinuité ? Que nous enseignent-elles sur notre capacité de se réconcilier avec l’impermanence ? Sur la conscience de notre précarité ? Sur notre désir de lucidité ? 

Lieu : Université de Paris – Campus St-Germain-des-Prés

Renseignements :
Courriel : info@gypsy-colloque.com

Partage sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter