Automatisation progressive des véhicules automobiles  : quelle place pour le conducteur ?

Le Journal des psychologues n°360

Dossier : journal des psychologues n°360

Extrait du dossier : Transports, mobilité, sécurité. L’apport de la psychologie
Date de parution : Septembre 2018
Rubrique dans le JDP : Dossier
Nombre de mots : 3100

Présentation

Avec l’avènement du véhicule autonome, notre rapport à la mobilité va connaître une nouvelle révolution. Mais cette révolution dépasse le cadre du développement technologique et nécessite un examen approfondi des rôles respectifs de l’homme et de la machine. Cette exigence d’analyse psycho-ergonomique est d’autant plus nécessaire que l’automatisation introduit des problèmes jusqu’alors inexistants. Les auteurs esquissent ici quelques-uns des enjeux associés aux différents niveaux de délégation de conduite.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Automatisation progressive des véhicules automobiles  : quelle place pour le conducteur ?

Pour citer cet article

Forzy Jean-François, Navarro Jordan  ‘‘Automatisation progressive des véhicules automobiles  : quelle place pour le conducteur ?‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/automatisation-progressive-des-vehicules-automobiles-quelle-place-pour-le-conducteur

Partage sur les réseaux sociaux

Transports, mobilité, sécurité. L’apport de la psychologie Transports, mobilité, sécurité. L’apport de la psychologie
La prise de risque dans l’espace routier : l’exemple de la conduite agressive

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter