Le cinéma et les jours

Le Journal des psychologues n°314

Dossier : journal des psychologues n°314

Extrait du dossier : Les risques psychosociaux : de la prévention au soutien psychologique
Date de parution : Février 2014
Rubrique dans le JDP : Culture
Nombre de mots : 900

Auteur(s) : de Azambuja Miguel

Présentation

Certains films nous offrent parfois des mondes où l’on aimerait vivre : « J’aimerais vivre dans un fi lm de Godard, ou de Chaplin, ou dans La Dolce Vita. » L’identification ici fait un tour sur elle-même. Généralement, il peut nous arriver de prendre quelques traits de quelqu’un pour les amener avec nous ; on vient de voir un film d’espions et, en sortant de la séance, on regarde autour de soi avec suspicion, ou bien cette jeune femme qui sort du cinéma et serre son écharpe dans un geste somme toute innocent, sauf qu’elle vient de voir un film de Dracula… On prend donc quelques traits et on part avec cette charge inattendue, mais, lorsqu’on a envie de vivre dans un film, ce sont ces traits qui nous prennent pour nous amener avec eux ! Le mouvement inverse est celui proposé par Tom Baxter – le personnage de La Rose pourpre du Caire, de Woody Allen – lorsqu’il sort de l’écran et vient vers nous…


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Pour citer cet article

de Azambuja Miguel  ‘‘Le cinéma et les jours‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/le-cinema-et-les-jours

Partage sur les réseaux sociaux

Label Favorite

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter