Parler de la violence avant qu’elle ne s’exprime !

Le Journal des psychologues n°342

Dossier : journal des psychologues n°342

Extrait du dossier : L’accompagnement du malade et de sa famille
Date de parution : Novembre 2016
Rubrique dans le JDP : Tribune libre
Nombre de mots : 1700

Auteur(s) : Comblez Samuel

Présentation

Alors qu’il y a quelques années nous mettions en lumière dans l’un de nos dossiers (1), ces services d’écoute téléphonique destinés à accueillir la souffrance de ces enfants ou adolescents qui ne trouvaient d’autres lieux pour la déposer, c’est aujourd’hui la fermeture d’une de ces antennes qui nous est annoncée, et, avec cette fermeture, la crainte que cette souffrance ou cette violence non verbalisées ne trouvent d’autre échappatoire que le passage à l’acte.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Parler de la violence avant qu’elle ne s’exprime !

Pour citer cet article

Comblez Samuel  ‘‘Parler de la violence avant qu’elle ne s’exprime !‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/parler-de-la-violence-avant-qu-elle-ne-s-exprime

Partage sur les réseaux sociaux

Violences extrêmes : le sujet de la radicalisation Violences extrêmes : le sujet de la radicalisation
La figure du terroriste : le regard de ceux qui en sont les victimes

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter