Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Fuir l’excision et subir l’innommable. Récit d’une renaissance

Comment le projet de concevoir une grossesse peut-il advenir à la suite de viols successifs ? À la lumière de l’histoire de Fatoumata sont évoquées les notions de transmission transgénérationnelle, de lignée, d’arbre de vie, d’ascendance, qui ont fondé un tel désir d’enfant. Outre que l’auteure perçoit là une manière de se reconstruire, à travers un processus de résilience, elle interroge la possibilité que la parentalité puisse contribuer à lutter contre la violence et la barbarie.


Lorsque la pratique du jeu vidéo devient problématique. Dialogue et soutien familial

Auteur(s) : Sommen Adrien

Depuis une quinzaine d’années, l’évolution des jeux vidéo a bouleversé leur pratique et a conduit à un risque augmenté d’un usage problématique, notamment chez les adolescents, causant bien souvent une crispation familiale autour de cette activité. Comment redonner au parent son rôle d’éducateur et permettre à l’enfant de renforcer une pratique réflexive pour le rendre davantage maître de son comportement face au jeu ? Dans une démarche de soutien à la parentalité, l’auteur encourage une approche éducative basée sur l’exemplarité des parents, le dialogue familial et propose des techniques pour contrer les stratégies de rétention de l’attention et les conduites compulsives.


Violences conjugales  : accompagner l’ensemble de  la  famille

Pour lutter contre les violences conjugales, il est fondamental d’accompagner tous les membres de la famille : la personne victime, l’auteur des faits de violence, mais également les enfants, victimes secondaires, tout en prenant en compte différents facteurs. C’est le constat dressé par Catherine Vasselier-Novelli, psychologue praticienne qui exerce à Marseille, dont l’équipe avait imaginé un dispositif pour protéger les victimes de violences conjugales dès 1995.


Une psychologue au Brésil

Le Brésil souffre de fortes inégalités sociales créant une situation de crise socio-économique alarmante. Les familles les plus pauvres, constituant la majorité de la population, en sont les premières victimes. L’extrême précarité de leurs conditions de vie se manifeste aussi dans l’accès aux soins psychologiques. Les deux vignettes cliniques que présente l’auteure témoignent de ce qu’une association locale de thérapie familiale met en œuvre pour apporter à ces familles un espace de parole.


La santé mentale en Chine : observations et évolution

Le secteur de la santé en Chine est en profonde mutation, et ce, depuis 2009, année qui a marqué le lancement de la réforme de santé. À la lumière des données statistiques qui nous sont livrées dans cet article, celui de la santé mentale connaît lui aussi une certaine évolution. Outre ces informations chiffrées, les auteurs font part de la richesse des différents échanges qui ont eu lieu entre professionnels des soins psychiques chinois et français, menés dans le cadre de l’Association France Chine pour la santé mentale « Jiao liu », et ce, depuis douze ans.


Mémoire, violence politique et jeunesse au Chili : défis et pistes d’étude

Le Chili reste un pays marqué par les mesures de répression imposées par la dictature militaire menée par Augusto Pinochet. Alors qu’une transition démocratique s’est opérée il y a plus de trente ans, les auteurs nous révèlent comment un travail d’élaboration d’une mémoire collective des exactions et conflits du passé est nécessaire pour analyser les problématiques sociales d’aujourd’hui. Leur approche s’appuie sur la psychanalyse comme clé d’interprétation du traumatisme collectif qui a ébranlé la société chilienne.


La psychanalyse est un symptôme. Regard sur l’actualité iranienne

Auteur(s) : Aghakhani Nader

Si la psychanalyse s’est intégrée au fil du temps au sein de la société iranienne, et ce, en dépit de mouvements religieux qui s’y opposent parfois farouchement, qu’en est-il de son évolution ? L’auteur, qui suit de près la situation de la psychanalyse en Iran depuis près de vingt ans, nous dresse, à partir de nombreux témoignages, ce qui a cours aujourd’hui, en termes d’enseignements, de pratiques. Le bilan semble prometteur, mais il souligne, en outre, le potentiel danger de l’émergence d’une « psychologie locale », autrement dit une « islamo-analyse ».


Être psychologue dans la société libanaise en temps  de guerre

Auteur(s) : Pichon Danielle

Quarante ans de guerre civile ont ravagé le Liban, pays marqué par de multiples crises économique, sociale, politique et sanitaire, et par l’urgence d’une prise en compte des conséquences psychosociales sur la population. C’est après avoir mené un âpre combat que les psychologues ont aujourd’hui un statut réglementé, reconnu par l’État libanais. L’auteure nous témoigne ainsi en filigrane de son expérience auprès d’enfants en difficulté scolaire, dans un contexte culturellement marqué par un modèle patriarcal, de son combat quotidien à faire du psychologue un professionnel légitime.


La psychologie en Tunisie postrévolutionnaire : éléments d’histoire, état des lieux et perspectives

Le climat postrévolutionnaire de la Tunisie, exacerbé par des mutations profondes de la société, aurait pu permettre aux psychologues que se déploie leur savoir-faire consolidant ainsi leur identité professionnelle. L’auteure explique comment l’indifférence des autorités décisionnaires, les lacunes dans l’accompagnement des jeunes psychologues diplômés, la persistance d’une théorie désuète au détriment d’une expérience de terrain, pérennisent le manque de reconnaissance de la discipline et du statut de psychologue.


Multiplication des dispositifs de remboursement : quid du psychologue ?

Auteur(s) : Mondière Gladys

L’annonce en avril dernier d’un énième dispositif de remboursement, soit le « Forfait 100 % psy enfant », a jeté la consternation parmi les psychologues, lesquels ont répondu à l’appel à mobilisation du 10 juin dernier. Mais, pour bien comprendre cette colère qui n’a cessé de s’amplifier depuis quelques mois, une contextualisation de l’évolution de la place des psychologues s’avère nécessaire, et ce, à travers les trois rapports « psychiatrie-santé mentale » du début des années 2000.


Pages

Partage sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter