Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


La frontière, espace naturel du soin psychique

Dans son dernier ouvrage, Aux frontières de la psychanalyse. Soin psychique et transdisciplinarité, Albert Ciccone défend l’idée que le travail psychanalytique se situe principalement dans un « espace frontière » mêlant les aspects sensoriel, corporel, social ou politique de la réalité psychique, et nécessitant une approche transdisciplinaire. Entretien.


La prévention de la radicalisation en France et ailleurs en Europe

L’effort français de lutte contre la radicalisation se concentre sur son traitement plutôt que sur son évitement. Or, pour combattre efficacement ce phénomène, il convient d’appuyer les politiques publiques sur sa prévention primaire. Dans les pays européens, on assiste à de nombreuses mesures préventives, par des programmes éducatifs, communicationnels, explicatifs. Un panorama de ces expérimentations.


La figure du terroriste : le regard de ceux qui en sont les victimes

Auteur(s) : Coq Jean-Michel

Du côté des rescapés d’actes terroristes, la violence extrême ébranle littéralement le socle identitaire. En miroir, s’incarnant dans la figure du terroriste, celle du mal absolu, elle éveille, chez la victime, une agressivité désespérée et virulente. Le travail psychique à mener auprès de la victime consiste à déconstruire cette violence extrême afin de demeurer inscrite dans l’humanité.


Analyse processuelle et dimensionnelle du symptôme des radicalisations adolescentes

L’approche clinique nous conduit à considérer la radicalisation des jeunes comme un nouveau symptôme adolescent, dans un rejet des anciens modes de fonctionnement et d’être au monde. L’enjeu de ce symptôme est de dépasser, éviter ou court-circuiter le travail psychique du pubertaire. Ce texte tentera de décoder ce que recouvre ce processus de radicalisation, d’un point de vue clinique, à travers les enjeux, intra et inter-psychiques qui y sont liés.


Quelques parcours de radicalisation et djihadisme

À travers son expérience dans la prise en charge de jeunes en milieu carcéral, l’auteur témoigne de la pluralité des parcours dans le processus de radicalisation. L’analyse des mécanismes psychiques à l’œuvre ayant amené certains jeunes dans la voie de la radicalisation, rencontre fortuite entre une personnalité, un contexte socioculturel et un message, apparaît alors comme une des voies possibles de compréhension.


Radicalité et violence : les voies de l’engagement extrême

Auteur(s) : Estano Nicolas

La radicalité désigne un cadre de pensée, un processus psychique de rigidification et une recherche de ligne directrice de vie, simplifiée. Elle se transforme en idéologie plus facilement admise et intégrée lorsque le sujet traverse une période de vulnérabilité, où le manque de repères, la perte du sens de la vie, le délitement du sentiment d’affiliation, le poussent vers une nouvelle quête existentielle.


Les jihadistes français : diversité des parcours, pluralité des réponses

Auteur(s) : Settoul Elyamine

Les événements de 2015 ont hissé le phénomène de la radicalisation au sommet de la hiérarchie des menaces. Parallèlement, la France est identifiée comme un des premiers « fournisseurs » occidentaux de combattants étrangers. La compréhension de ce phénomène nécessite un décryptage des spécificités du contexte français. Ce texte vise à apporter des éléments d’analyse sur l’hétérogénéité des profils de jeunes partis rejoindre les contrées syro‑irakiennes. Cette diversité sociologique appelle nécessairement une pluralité de réponses.


Damsel

Auteur(s) : de Azambuja Miguel

J’avais vu leur film précédent, Kumiko, The Treasure Hunter, qui m’avait plu et perturbé. Le scénario, semble-t-il, offrait des images à une légende urbaine : une jeune femme japonaise entreprit le voyage à Minnesota depuis Tokyo, à la recherche du butin caché sous la neige par Steve Buscemi dans Fargo, le film culte des frères Coen. C’était le scénario qui m’avait amené à regarder le film. Kumiko, assise devant son magnétoscope, regarde Fargo, fascinée, elle repasse la cassette plusieurs fois, prend des notes, crée sa propre carte et laisse Tokyo derrière elle, la ville où elle est perdue : perdue avec les collègues, avec son patron, avec sa mère qu’elle appelle régulièrement, en quête d’un contact qu’elle n’aura jamais. Son seul ami est son lapin Bunzo et, son destin, trouver le trésor perdu. « Je suis comme le Conquistador espagnol » dira-t-elle au gardien qui l’avait capturée alors qu’elle volait la carte de Minnesota pour approfondir ses recherches, son Eldorado ayant pris la forme d’une valise, pleine de billets, sous la neige.


Des murs dans la tête

Auteur(s) : Lemoine Claude

Si l’on regarde dans le temps et dans l’espace, les murs sont partout, de la grande muraille de Chine au mur d’Hadrien. C’est toujours pour repousser une invasion ou empêcher de passer. Plus près de nous au Moyen Âge, les châteaux forts jouaient ce rôle. Les portes et les ponts étaient fermés la nuit et, à l’entrée des villes et des ports, les péages n’ont pas attendu les autoroutes pour exister.


En un coup d’œil

Auteur(s) : Houssier Florian

Si les avancées technologiques étaient une œuvre, la photographie en ferait partie ; récemment, un nouveau gadget est apparu, reléguant à l’état de souvenir nostalgique la sensation d’appuyer sur le bouton sensible d’un appareil photo. Désormais, avec un téléphone, il est possible de prendre une photo qui s’anime ensuite quelques instants dès qu’on la regarde. Cette photo vivante, faisant découvrir un instantané mouvant et ses nouveaux angles, mobilise une joie de surprise tout enfantine. Elle rappelle aussi la force de l’inanimé qui se met en mouvement, comme le plaisir visuel et émotionnel ressenti lorsqu’un tableau s’anime dans un film de la saga Harry Potter. À leur façon, les peintres de la perspective ou ceux, nombreux, aimant représenter une mise en abyme avec des tableaux dans le tableau, ont jadis représenté une forme d’animation de l’image et de son espace. Ce travail de mise en mouvement de ce qui est censé rester fixe suggère que voir est un acte animique, faisant vivre notre perception tout en donnant des nouvelles de réalités potentielles.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter