Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Aux sources de la violence de l’enfance à l’adolescence Foule, richesse et ouverture pour le IIIᵉ Colloque FFPP en psychologie et psychopathologie de l’enfant

Auteur(s) : Vannetzel Léonard

Dans le cadre chargé d’histoire du Palais de la Mutualité, la Fédération française des psychologues et de psychologie * a, pour la troisième fois, les 8, 9 et 10 octobre 2009, relevé un pari ambitieux : fédérer près de 2 000 psychologues et professionnels de l’enfance autour d’un thème très en vue dans l’actualité médiatique et scientifique contemporaine, la violence chez l’enfant et l’adolescent.


Au sujet de l’application d’EuroPsy en France

Auteur(s) : Lécuyer Roger

Le projet EuroPsy n’est plus vraiment ce que l’on peut appeler une « nouveauté ».


Appel des appels : la suite

Auteur(s) : Conrath Patrick

Après la trêve estivale, les premiers signataires de l’appel des appel (ADA) se sont réunis le 3 octobre dernier pour une assemblée générale.


« Une nouvelle pierre dans le jardin des stages… et petits comptes d’apothicaires…

Auteur(s) : Le Journal

En mai dernier, nous avions publié, sous la plume d’un collectif d’étudiants en psychologie de l’université de Lyon-2, une alerte concernant les répercussions possibles sur notre formation de la mise en place de la rémunération des stages. À l’heure où les débats sur l’importance d’une formation pratique de qualité associée aux contenus fondamentaux transmis à l’université reviennent sur le devant de la scène – que ce soit avec l’hypothèse d’une année supplémentaire de formation, d’un doctorat professionnel ou d’une certification EuroPsy –, un nouveau décret réduit à deux mois (au lieu de trois) la durée minimale des stages ouvrant droit à rémunération. Au regard des cinq cents heures de stage exigées pour l’obtention d’un Master, il est certain, à présent, que le nombre d’étudiants qui risquent (ou qui auront la chance !) d’être concernés va augmenter. J.-M. Lecointre, membre de la commission Université au Syndicat national des psychologues, en précise les modalités d’application.


Quelle psychologie scientifique pour modèle des relations sociales ?

Auteur(s) : Lemoine Claude

Science du comportement ou psychologie ? Telle est la question. Car deux conceptions s’opposent : traiter des comportements ou analyser des conduites. C’est toute la différence.


L’expérientiel et l’expérimental en psychologie scientifique

Auteur(s) : Sirota André

L’auteur procède ici à un examen critique de deux univers méthodologiques : l’expérimental et l’expérientiel, et passe en revue chaque spécificité supposée les légitimer. Ce faisant, il dénonce l’insuffisance de prise en compte du processus du transfert, par exemple, dans l’approche expérientielle, ou le caractère de réfutabilité prôné dans l’approche expérimentale, lequel fragilise les critères de légitimité scientifique, de reproductibilité ou d’indépendance absolue du protocole expérimental.


Mineurs isolés étrangers et équipe éducative : quand le mensonge s’immisce dans la relation

Auteur(s) : Prodel Diane

Dans cet article, Diane Prodel s’intéresse au mensonge des jeunes mineurs isolés étrangers (ou MIE). Un public à qui il est souvent reproché de mentir sur leur situation pour pouvoir rester en France. Sont alors remis en question leur minorité, leur parcours migratoire et parfois leur isolement, au pays comme en France. Comment l’équipe éducative tente-t-elle alors de composer, dans la prise en charge, avec cette idée récurrente de mensonge ? Et quel impact ce mensonge, quasi imposé au jeune, a-t-il sur lui ?


Quel avenir pour les psychologues de Turquie ?

Comment exercer librement son métier de psychologue sous un régime où la liberté d’expression et le respect des droits individuels ne sont pas toujours garantis ? En Turquie, les aléas politiques placent les psychologues dans un dilemme qui les oblige soit à s’adapter aux exigences politiques nouvelles, soit à inventer de nouvelles façons de faire leur métier. Dans cet article, l’auteur explore la création de l’Association des psychologues pour la solidarité sociale. Ou comment, dans un État verrouillé, la solution du collectif peut améliorer la pratique professionnelle.


Psychotraumatisme et cauchemars de répétition. Une étude auprès d’une population de militaires

Auteur(s) : Burlaud Francine

L’étude proposée dans cet article porte sur l’exploration des fonctions du cauchemar en tant que trouble induit par le syndrome de stress post‑traumatique, auprès de militaires souffrant de traumatisme psychique. Comment ces rêves traumatiques, sources d’une intense détresse, témoigneraient, notamment, de la fragilité du moi ébranlé par le psychotraumatisme, d’une tentative renouvelée d’assimilation du trauma en favorisant une parole sur la parole ? Explications.


L’importance de l’auto-engendrement à travers l’illusion groupale

Dans cet entretien, Jean-Bernard Chapelier revient sur quelques points clés développés dans son dernier ouvrage La Loi des pairs. Il explique comment un mouvement d’illusion groupale peut agir dans une psychothérapie de groupe d’adolescents, s’attarde sur la notion complexe du fantasme d’auto-engendrement servant à l’adolescent de passer d’une sexualité infantile à une sexualité adulte. Dans quel contexte cet espace groupal dédié à l’expression de la parole des adolescents peut-il mettre à l’épreuve et le thérapeute et l’institution ?


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter