Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Marc Jeannerod, une vie de recherches en neurosciences

Auteur(s) : Siksou Maryse

Marc Jeannerod nous a quittés le 1er juillet dernier à Lyon.


L’évolution de la place des psychologues à l’hôpital et les réformes hospitalières : points de vue et perspectives

Auteur(s) : Mervelet Rémy

La profession de psychologue hospitalier, son rôle, ses prérogatives et son organisation font l’objet de négociations avec la direction générale de l’offre de soin (DGOS) qui doivent, a priori, se terminer en fin d’année (1). Les enjeux et différentes options négociables doivent être éclairés. Dans le cadre de ces entrevues au ministère de la Santé ont été mis en place des groupes de travail spécifiques sur les aspects statutaires, le titre de psychothérapeute et la fiche métier. Ces domaines qui régissent le cadre d’intervention des psychologues exerçant à l’hôpital public concernent également l’évolution globale de la profession.


L’empathie, au cœur du jeu social

L’être humain peut être doté d’une incroyable capacité d’empathie, tout aussi grande que sa faculté à la mettre en sommeil. Dans quel cadre un individu ­ prive-t-il un autre du bénéfice de son empathie ?
Serge Tisseron passe en revue les situations dans lesquelles une personne est tentée, pour se protéger, de limiter son degré d’empathie et révèle, entre autres, le rôle crucial joué par la petite enfance et l’organisation de la vie sociale dans l’apparition ou l’absence de ce ressenti.


L’empathie, des réponses aux questions majeures

Le concept d’empathie soulève de nombreuses questions quant à son processus d’apparition, son origine, ou encore la nature des sujets à même de l’éprouver. Différentes théories ont tenté de définir ce phénomène complexe sans véritable consensus.


Voyage en Lycanthropie et réflexion sur la nouvelle violence

Auteur(s) : Schopp Georges

Cette réflexion découle principalement de deux faits.


La réforme contre le professionnalisme

Auteur(s) : Lemoine Claude

Réformes par-ci, réformes par-là. Qu’est-ce qui n’est pas à réformer ? Et pourquoi tant de réformes ? Ce vocable à la mode n’est-il pas en train de passer ? Alors même qu’il promettait de beaux jours, des jours meilleurs : il fallait dépoussiérer les administrations, dynamiser la production et le commerce, libérer les énergies, valoriser le travail… en somme, se redresser.


Une nécessaire sélection à l’entrée en master 2

Auteur(s) : Giraud Émilie

Psychologue hospitalière en début de carrière, l’article de Rémy Mervelet a particulièrement attiré mon attention *. Je partage son opinion, ses questionnements relatifs à la place du psychologue au sein du milieu hospitalier, ainsi que sa proposition de créer un doctorat d’exercice permettant justement de repenser, par la suite, cette place. Cependant, l’idée d’une modification du cursus de formation des psychologues me donne à réfléchir… À ce niveau, je ne partage pas ce même point de vue.


Ne trouble pas mon sommeil, Lucas Cranach

Auteur(s) : de Azambuja Miguel

Michel Leiris lui donne une place importante dans son œuvre et affirme même que L’Âge d’homme lui doit son armature. Henry Miller le cite dans ses récits érotiques, Julio Cortázar nous parle en Marelle de « l’arrivée d’une vieille dame avec un chapeau extraordinaire, comme dans un tableau de Cranach ». Mario Benedetti, l’écrivain uruguayen, évoque une ville « où les yeux des putes sont tendres, comme la Vénus de Lucas Cranach (1) ».


De Sigmund Freud à Jacqueline de Romilly : la Grèce qui vit en nous

Auteur(s) : Alcalay Jean-Marc

L’académicienne Jacqueline de Romilly, spécialiste de la civilisation et de la langue grecques, nous a quittés en décembre dernier. Toute sa vie, elle aura combattu pour renforcer la place de la culture helléniste dans l’enseignement. Une culture qui, dans notre profession, a toute sa place. Pour preuve, le vocabulaire ou les références récurrentes aux mythes et à la littérature de la péninsule. Ne citons qu’un seul exemple, celui de Sigmund Freud.


Volontariat de solidarité internationale

Auteur(s) : Willaume Pierre

Le volontariat de solidarité internationale expose l’individu à des situations multiculturelles complexes, susceptibles d’entraîner un choc culturel, un bouleversement de ses repères, une prise de recul vis-à-vis de sa culture et d’aboutir, de fait, à l’élaboration d’une nouvelle identité « interculturelle ». Ce processus d’autoformation par l’expérience et l’environnement serait par extension à l’origine de la notion de citoyen planétaire.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter