Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Que faire ? La greffe d’ouvert en thérapie institutionnelle

La thérapie institutionnelle a induit une approche nouvelle de la rencontre clinique et du cadre institutionnel. En son sein, « l’ouvert » s’est déployé à la croisée de la psychologie et de la philosophie. Cet article revient sur la pratique de la « greffe d’ouvert » auprès des patients psychotiques, afin de préciser sa pertinence et ses bénéfices du point de vue du psychologue en institution.


Agrément des assistants familiaux : la place du psychologue

Auteur(s) : Kone Djakaridja

Lors de l’évaluation des candidatures à l’agrément des assistants familiaux, le psychologue, s’il est clinicien, doit à la fois répondre à la commande institutionnelle et respecter son éthique clinique. Entre la fonction technique d’expert et la posture d’écoute du sujet dans sa souffrance, comment se positionner en équilibre ?


La douleur chronique : contre la souffrance, donner du sens

Dans un troisième ouvrage sur la douleur, l’anthropologue David Le Breton s’aventure sur le terrain difficile de la douleur chronique, celle qui dure et rend parfois la vie impossible. À partir d’un grand nombre d’entretiens avec des patient-es, il a pu identifier divers moyens de lutter contre la souffrance, lorsque le savoir médical ne suffit plus : en premier lieu, apprivoiser sa douleur et lui donner une signification.


Les personnes déplacées fixées dans l’errance : l’exemple de la Turquie

Auteur(s) : Mestre Michael

Le phénomène sociétal de crise migratoire mondiale auquel nous assistons soulève des enjeux éthiques pour les cliniciens, confrontés comme jamais depuis la Seconde Guerre mondiale à une symptomatologie complexe du trauma et au besoin de trouver de nouveaux paradigmes, à l’intérieur et au-delà de la clinique. C’est ici l’exemple des millions de personnes déplacées et accueillies en Turquie qui est abordé et leur grande difficulté à accéder aux soins et à se reconstruire, mais aussi les facteurs de risques psychologiques auxquels sont confrontés les professionnels qui les prennent en charge.


Sur la route migratoire : Situation psychologique des migrants en transit au Niger

La migration illégale s’accompagne d’un grand nombre d’épreuves, de prises de risques, de violences qui sont autant de sources de traumatismes potentiels pour les migrants. Les équipes de la Croix‑Rouge en mission à Agadez, au Niger, voient alors arriver une population souffrant du « syndrome de stress chronique et multiple » ou syndrome d’Ulysse, qu’il convient de prendre en charge. Un dispositif de soutien psychologique leur est alors proposé, notamment à travers des activités psychosociales.
Présentation de cette clinique particulière.


Jeu ou réalité, l’exercice d’une simulation d’attentat

En septembre 2016, nombre de figurants ont répondu présents pour participer à un exercice de simulation d’un attentat dans le quartier de la Défense (92), afin de permettre aux différentes équipes d’intervention de pouvoir tester et ajuster leurs pratiques. Au cours de cet exercice, certains d’entre eux ont présenté un état de stress aigu. Les professionnels de la CUMP 92, qui participaient à cette simulation, reviennent ici sur les enjeux de cette mise en situation, entre jeu et réalité, tant pour les figurants que pour les intervenants.


Enjeux de la pratique clinique en psychotraumatisme

Le contexte sociétal que nous traversons depuis quelques décennies et la mise en lumière médiatique du psychotraumatisme invitent le psychologue clinicien à repenser sans cesse sa place et son rôle dans la prise en charge du patient traumatisé. Une réflexion loin des « prêts‑à‑penser » et des « solutions pansements » qui invite à mesurer les écueils et vecteurs cliniques fondamentaux propres à ce type de prise en charge, dans la singularité de chaque rencontre.


Aux marges du trauma

Auteur(s) : Genuit Philippe

Le traumatisme psychique est souvent présenté à travers le prisme de ses répercussions délétères. Pourtant, Sigmund Freud avait déjà évoqué le caractère double des effets du traumatisme : positifs et négatifs. L’expérience clinique peut nous amener à envisager le trauma dans la complexité de ce paradoxe, au travers d’une analyse par contraste et non par clivage et d’une dialectique plus que d’une opposition.


Le traitement thérapeutique du passage à l’acte criminel comme traumatisme secondaire

Dans le cadre de la prise en charge psychologique de personnes détenues en milieu carcéral, certaines d’entre elles reconnaissent l’acte qu’elles ont commis, mais ne parviennent pas à l’inscrire psychiquement dans leur parcours de vie. Il s’agit alors de comprendre dans quelle mesure la reconnaissance d’un traumatisme premier subi peut intervenir dans la compréhension du passage à l’acte violent et constituer, dans un second temps du processus thérapeutique, un préalable nécessaire à l’élaboration psychique liée à la position d’agresseur. Illustration à travers le cas de Monsieur D.


Le touriste et les civilisations

Auteur(s) : Lemoine Claude

Il existe une démographie du tourisme, voire une sociologie. Elle indique le nombre de voyageurs, les lieux les plus choisis, les catégories sociales qui partent ou non. Mais y a-t-il une psychologie des touristes ? Il faut d’abord les distinguer des simples vacanciers allant à la plage ou sirotant un pastis avec leurs voisins tous les ans dans le même camping. Un touriste à pied, à vélo ou en voiture se déplace pour voir quelque chose, un paysage, un site, un château restauré ou en ruines. Ces visites suscitent plusieurs processus psychologiques, parfois opposés, qui apportent l’attrait de la découverte, tout en engageant l’observateur à la réflexion. Voyons-en quelques aspects.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter