Famille

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Aujourd`hui, il n`est pas un média qui ne traite de la question des jeunes issus de l`immigration. Que ce soit sur le versant de la violence ou d`une intégration sociale réussie, tous les corps de la société française s`interrogent quant à leur place et leur identité. Qui sont ces jeunes qui nous nous fascinent et nous exaspèrent ? Cet ouvrage répond à cette question à partir de la problématique de la transmission. Les auteurs se focalisent sur la famille, ses dynamiques, ses souffrances et en particulier sur les enfants qui sont entre changement et continuité, entre inscription filiative et affiliations multiples, entre loyauté et désirs d`autonomie.
Les contributeurs de ce recueil - universitaires et praticiens, spécialistes en psychologie interculturelle - s`appuient sur leur expérience de terrain pour montrer, à travers les processus d`interculturation, le paradoxe de la transmission. L`originalité des contributions est de sortir des schématisations et des évidences, de mettre en exergue la prise de conscience de la relativité de sa propre culture et la difficulté à penser l`altérité.
Cet ouvrage qui s`adresse aux psychologues, aux étudiants en psychologie, à tous les professionnels de l`éducation, du soin, du social, mais aussi toute personne motivée, amène à réfléchir à l`interculturalité et au « vivre ensemble », conditions essentielles pour les sociétés multiculturelles d`aujourd`hui.
En effet, la « naturelle » acceptation de l`autre ne fonctionne pas, les mécanismes de rejet subsistent à bas bruit : il est nécessaire de penser et de construire l`interculturalité, ce à quoi les auteurs contribuent ici.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Violences physiques, emprise psychologique, persécutions mentales, inceste et abus sexuels, négligences, rejets, abandons : la maltraitance familiale, mieux explorée aujourd’hui, déploie sa fresque accablante sous nos cieux comme ailleurs, auprès des pauvres comme auprès des riches, des érudits comme des illettrés. Ce livre propose, sans complaisance ni sensationnalisme, quelques clefs de compréhension de cette « banalité du mal » (pour paraphraser Hanna Arendt) – ici chevillée à notre condition familiale. Ce ne sont pas de victimes éplorées et de monstres dont il est question ici, mais d’une intersubjectivité altérée, débouchant sur des conduites destructives, comme s’il existait au monde l’on ne sait quel « droit de faire du mal aux siens ».
L’ouvrage reflète l’expérience de terrain d’une équipe interdisciplinaire (psychiatres, psychologues, éducateurs), spécialisée dans les thérapies systémiques des familles maltraitantes. Il présente les multiples facettes de la maltraitance, décrit quelques configurations familiales spécifiques et propose des stratégies thérapeutiques, l’ensemble étant illustré de vignettes cliniques et de génogrammes familiaux.
Cette approche novatrice par sa perspective comme par ses techniques se fonde en premier lieu sur les ressources, les compétences et la résilience naturelle de n’importe quelle famille.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Tout enfant grandit au milieu des secrets, tout simplement parce qu'il est confronté à des mots, des mimiques et des attitudes d'adultes dont il ne comprend pas le sens. Bientôt, il questionne et parfois on lui répond. D'autres fois, on lui sourit en lui disant qu'il le saura quand il sera plus grand. C'est notamment le cas lorsque sa curiosité implique la sexualité. Mais d'autres fois encore, ses questions suscitent chez ses parents des réactions de colère, de tristesse ou de gêne incompréhensible. Ce sont ces réactions que Serge Tisseron nomme « les suintements du secret ». Ils mettent l'enfant sur la voie de penser qu'on lui cache quelque chose de grave, l'invitent à le deviner tout en lui interdisant tacitement d'y parvenir car cela serait trop douloureux pour l'adulte. De cette injonction contradictoire naissent des troubles dans sa construction psychique : le traumatisme vécu et tenu caché par la première génération « ricoche » sur la deuxième, parfois sur la troisième encore.

Dans la rubrique : Article

Si la question des origines occupe une place centrale dans la structuration de l’individuation et du sentiment d’appartenance, le « récit des origines » devient quant à lui de plus en plus difficile à retracer et transmettre. Le développement de techniques d’aide médicale à la procréation, la complexification des formes familiales ou encore la remise en cause de l’identité sexuelle nous renvoient à cette question fondamentale à l’œuvre et au cœur de ces nouveaux liens de parenté.

Dans la rubrique : Article

Depuis quelques décennies, en France et en Europe, le modèle familial traditionnel fondé sur un couple composé d’une femme et d’un homme unis par les liens du mariage, et ayant des enfants communs, n’est certes pas contesté, mais ne constitue plus dans les faits le seul mode d’organisation de la vie familiale. Dans un contexte de mutation des modèles, la place faite aux grands-parents, beaux-parents, aux concubins homosexuels est donc en train de se redéfinir. Mais quelle en est l’évolution législative ?

Dans la rubrique : Article

Qu’est-ce qu’un parent aujourd’hui ? Si le cadre juridique permet aux adultes et enfants de se définir comme « père et mère de » et « fils et filles de », la qualité des liens ne peut se déduire de la simple filiation biologique ; la filiation psychique est à prendre en compte. Aussi, la clinique de la parentalité questionne la nature même de la filiation et place « l’intérêt de l’enfant » au centre des débats.

Dans la rubrique : Article

La famille évolue, se diversifie dans ses formes et, de fait, l’intervention sociale en direction de la famille évolue également. Mais dans quel sens et selon quels mouvements ? Bien sûr en essayant de s’adapter à la complexification des problématiques, mais ce n’est pas si simple et les motivations et choix d’orientation peuvent être ambivalents, voire diamétralement opposés. Aujourd’hui, quel visage prend l’intervention sociale et légale et quels en sont les objectifs ?

Dans la rubrique : Article

La double appartenance culturelle, à la fois atout et handicap, influence la façon d’être du sujet et ses rapports avec autrui. En ce sens, l’approche systémique propose des outils qui peuvent être utiles à la compréhension des logiques relationnelles en situation d’exil : le génogramme, qui favorise le récit de cette vie marquée par la migration, aux prises avec les questions de transmission, ou encore la mise à jour d’un mythe familial, l’âme de la famille, qui perdure malgré l’éloignement.

Dans la rubrique : Article

Le centre d’accueil et d’orientation pour mineurs isolés demandeurs d’asile (CAOMIDA) accompagne cette population, notamment dans toutes les étapes de sa démarche. Face à la souffrance inhérente à cette procédure juridique, contraignant la personne à revivre un vécu le plus souvent douloureux, le suivi psychologique, le soutien et l’orientation psychothérapeutique s’avèrent, dans ce cadre, ô combien essentiels.

Dans la rubrique : Article

L’histoire de la moitié des familles prises en charge par le service ministériel de protection judiciaire de la jeunesse est marquée par l’émigration. À l’adolescence, période où le jeune, en proie à la question du « Qui suis-je ? », réinterroge les liens de filiation, l’épreuve de l’exil ravive la question des origines et des liens à l’autre, fondements mêmes du sentiment d’existence et de légitimité.

Pages

S'abonner à RSS - Famille

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter