Groupe

Dans la rubrique : Article

Écouter les médecins pour leur apprendre à écouter les patients… telle a été l’une des préoccupations de Michael Balint qui, dès les années 1930, invectivait les médecins qui s’étaient laissé séduire par « l’esprit de laboratoire » à reprendre pied. C’est cette philosophie qui continue d’exister aujourd’hui au sein des groupes Balint : soutenir la subjectivité des professionnels, essayer de prendre en compte la complexité de la relation avec leur patient, les affects qu’ils ne parviennent pas à contrôler plutôt que de les évacuer…

Dans la rubrique : Article

Dans le cadre de poursuites pénales liées à des agressions entre conjoints, la loi prévoit des « stages de responsabilisation » destinés aux auteurs de ces violences afin de prévenir les récidives. S’il représente, de fait, une injonction, ce type de dispositif pose un espace de dialogue qui permet l’adhésion des participants, voire des prises de conscience.

Dans la rubrique : Article

Comme cela peut s’observer avec le psychodrame, le recours à la mise en scène offre au travail groupal de nombreux leviers thérapeutiques. En témoigne le scénodrame qui, par le biais d’un dispositif impliquant trois thérapeutes et des pièces de construction à manipuler, permet l’accueil de jeunes enfants.

Dans la rubrique : Article

Le playgroup est d’abord un groupe communautaire à visée ludique pour l’enfant et social pour le parent qui l’accompagne, souvent la mère. S’il n’a donc pas de visée thérapeutique, pour autant, à travers ce qui se joue dans le partage entre mères, le groupe assure une fonction contenante et permet une amélioration de la qualité du lien mère-enfant tout en favorisant l’autonomie de l’enfant. Présentation de ce dispositif d’outre-manche.

Dans la rubrique : Article

À travers des études de cas relevant de l’Aide sociale à l’enfance, les auteurs explorent le fonctionnement psychique de nombreux « jeunes des banlieues » à la virilité ostentatoire, manifestant des comportements défensifs destinés à pallier des carences. Le « paraître viril », dans cette perspective, voudrait compenser les failles d’une identification masculine structurante ou, autre hypothèse, constituerait une formation réactionnelle contre le féminin ou le maternel.

Dans la rubrique : Article

La médiation thérapeutique est souvent associée aux objets supports de médiation qui prendront fonction d’espace transitionnel et favoriseront la créativité. Lorsqu’elle prend pour cadre le groupe, le processus de médiation bénéficiera du travail de chacun et des interactions qui en découleront. La dimension thérapeutique s’inscrira alors dans l’évolution du groupe lui-même, l’institution constituant la première enveloppe contenante. Bernard Chouvier, spécialiste des médiations groupales, éclaire cette clinique.

Dans la rubrique : Article

Lorsque l’entre-deux cultures fait barrage à l’expression des ressentis par des mots qui se dérobent, passer par l’exploration artistique peut permettre de trouver une voie d’accès à la communication hors la langue. Ainsi, un atelier peinture et dessin, en parallèle d’un travail en psychothérapie verbale, peut être l’occasion d’aborder des problèmes d’ordre identitaire et permettre de relier deux univers internalisés, jugés jusqu’alors antagonistes.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

La communication, le rapport à l’autre, ne vont pas de soi. Si le processus thérapeutique peut s’élaborer « naturellement » à travers la relation dyadique imposée par le cadre analytique ou psychothérapeutique, si l’expérience groupale constitue une autre voie d’approche de la psyché, qu’elle concerne l’individu ou les processus psychiques en jeu dans le groupe (appareil psychique groupal de René Kaës), les outils de médiation représentent de plus en plus la possibilité de mettre en place un cadre thérapeutique à la fois original et pertinent.

Dans la rubrique : Article

C’est ici le concept d’intersubjectivation dans la clinique et ses applications dans la psychanalyse individuelle, de couple et de famille, qui est au cœur de cet entretien. Et plus particulièrement, ce qu’Alberto Eiguer nomme le « tiers témoin », ce troisième espace, celui de l’intersubjectivité des liens. Un tiers qui s’avère ainsi agent de la différence, de la diversité, de l’ouverture au monde, mais aussi de la fin de toute chose.

Dans la rubrique : Article

Que dit la psychanalyse au sujet des foules ? Que « l’individu en foule se trouve placé dans des conditions lui permettant de relâcher la répression de ses tendances inconscientes » (Freud, 1921). Que les foules sont des formations collectives oniriques régies par des processus primaires, créant une énergie qui se déploie parfois dans l’action violente. Quelques pistes pour mieux comprendre les phénomènes de rassemblement et leurs éventuels débordements qui viennent parfois mettre à mal l’illusion groupale ainsi créée.

Pages

S'abonner à RSS - Groupe

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter