Hôpital

Test alt

Dans la rubrique : Lire

« Ma pratique de psychologue à l'hôpital m'offre la possibilité de partager certaines histoires d'annonces avec leurs auteurs. Souvent ce sont des histoires de maladies, forcément tristes. Souvent ce sont des histoires d'hésitations, d'achoppement, la parole coince et grippe. Rien de miraculeux, surtout pas d'exploits glorieux, mais des histoires modestes qui comportent quelquefois une part de merveilleux. Je suis toujours aussi étonnée par le jaillissement de la parole. De longues tirades, quelques mots, des silences, des onomatopées même... Comment les mots se débrouillent-ils pour sortir, dire le réel, dire bien d'autres choses que le réel ? Comme un petit miracle improbable, le mystère d'une parole pleine et entière qui s'invente malgré tout dans un contexte de médecine, de mort, d'effondrement et de douleur. Ce « malgré tout » est au fond ce que nous allons explorer dans ce livre. »

Dans la rubrique : Article

Évoquer les points d’achoppement rencontrés dans son quotidien professionnel, ses doutes, ses errances, les partager en groupe avec des collègues du même hôpital et les mettre au travail, tel est l’objectif des groupes de parole institutionnels. Réel outil thérapeutique pour les participants, il permet par l’échange et l’écoute clinique de redonner du sens à ce que l’on fait, d’envisager différemment une relation à un malade, de soulever des questions éthiques ou encore de transmettre un savoir professionnel. Illustration.

Dans la rubrique : Article

De plus en plus, les instances dirigeantes intègrent, mais non sans mal, la nécessité de prendre en compte les risques psychosociaux et de permettre aux personnels soignants d’élaborer sur leur pratique. Pour autant, si cela semble admis, la mise en œuvre des dispositifs se heurte encore à nombre de résistances et de fantasmes tant individuels que collectifs. La présentation d’un « espace de réflexion » interservices entre cadres témoigne des écueils rencontrés, mais aussi des bénéfices rendus possibles par un cadre contenant et sécurisant.

Dans la rubrique : Article

Que vient faire résonner, pour le soignant et pour l’équipe, le surgissement d’un événement traumatique sur leur lieu de travail ? Quand l’enveloppe psychique de l’un des membres se trouve effractée, l’homéostasie de l’équipe soignante peut, elle aussi, être mise à mal. C’est ce dont témoignent les différents cas cliniques présentés ici. Aux psychologues du personnel de venir soutenir la recherche de sens et de catharsis, dont les enjeux se situent tant aux niveaux personnel qu’institutionnel.

Dans la rubrique : Article

Si le travail est parfois synonyme de souffrance, il peut aussi procurer du plaisir, un sentiment d’accomplissement de soi, d’utilité… être un espace de sublimation, structurant ou réparateur. Pour autant, comment certains soignants peuvent-ils parvenir à se réaliser au-delà de leur quête initiale de réparation ? Prendre le temps de questionner la place que l’on occupe ou celle que l’on voudrait avoir, ou encore le sens de sa vocation… donne quelques clés pour ajuster le positionnement entre désir et cadre à (s’im)poser.

Dans la rubrique : Article

L’Assistance publique-hôpitaux de Paris a ouvert depuis quelques années des postes de psychologues cliniciens destinés à l’écoute et à la prise en charge du personnel hospitalier sur leur lieu de travail. À partir d’une démarche ­personnelle, le professionnel en souffrance au travail peut trouver, grâce à ce dispositif clinique, l’occasion d’engager un premier travail d’élaboration et de mise en lien entre sa vie personnelle et sa situation ­professionnelle. Le suivi de Monsieur D. en témoigne.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Les risques psychosociaux (RPS) sont une appellation qui a récemment envahi nos quotidiens professionnels et qui est devenue une formule à la mode pour traiter un sujet connu de longue date, celui de la souffrance du sujet au travail… au risque de le vider de sa substance.

Dans la rubrique : Article

Dans la prochaine loi de santé, au vote début 2015, le psychologue n’existe plus ! Pourtant, tout est posé dans le premier article qui ouvre toutes les déclinaisons possibles des interventions des psychologues, quels que soient les champs, les modalités et temps d’intervention. Alors que se passe-t-il ?

Dans la rubrique : Article

Une relation étroite s’est nouée entre Louis et Kenzi, deux adolescents hospitalisés dans un service de pédopsychiatrie. Cette amitié singulière qui met à mal le cadre institutionnel interroge, par sa dynamique, la dimension thérapeutique qu’elle pourrait contenir.

Dans la rubrique : Article

Avec la reconnaissance du titre de psychothérapeute, certaines confusions ont pu s’insinuer pour les patients et l’administration hospitalière. Faire reconnaître la spécificité de ce qui est bien l’un des axes majeurs du travail de psychologue hospitalier, à savoir le suivi psychothérapeutique, commence peut-être par expliciter les spécificités de cet exercice, ainsi que l’intérêt pour certaines familles d’un travail thérapeutique à l’hôpital plutôt qu’en ville.

Pages

S'abonner à RSS - Hôpital

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter