Mémoire

Dans la rubrique : Article

Chez les patients souffrant de troubles mnésiques récurrents, les maux corporels, parfois réprimés, méritent une attention particulière. D’autant que cette corrélation ouvre une réflexion sur l’histoire affective du sujet. Dans cette perspective, la plainte ne signerait pas une lésion neurologique, mais une atteinte de l’appareil à penser et à mémoriser.

Dans la rubrique : Article

Le sommeil et l’activité onirique, et notamment les émotions ressenties au cours du rêve, favorisent-ils des réactions adaptées à d’éventuels dangers ou à des situations que nous pourrions rencontrer dans notre réalité éveillée ? De même, en contribuant conjointement à la consolidation de certains apprentissages et à la gestion de notre vie affective, le sommeil et les rêves contribuent-ils de manière importante et bénéfique à notre santé psychique et à notre bien-être ?

Test alt

Dans la rubrique : Lire

La mémoire permet d'acquérir des informations, de les conserver et de les récupérer au moment opportun. L'oubli semble l'ennemi de la mémoire parce qu'il est renforcé par le passage du temps et aggravé par différentes maladies. Pourtant, « mémoire et oubli » sont loin de représenter deux fonctions antagonistes. Ils partagent au contraire les mêmes objectifs : gérer de façon optimale la montagne de souvenirs qu'engendre la vie quotidienne. Les contributions de la philosophie et de la neuropsychologie ont formalisé différents processus dont les neurobiologistes s'appliquent à décrire la physiologie intime. Pour leurs parts, les historiens et les sociologues explorent la mémoire au niveau de groupes sociaux en s'intéressant à la construction du grand récit qui unit une communauté. Enfin, l'intelligence artificielle s'intéresse aux larges bases de données et à la façon dont elles sont administrées. Résolument transdisciplinaire, ce livre, première production de l' « Observatoire B2V de la mémoire », a pour enjeu de fournir des perspectives croisées sur ce duo « Mémoire et oubli ». C'est la seule façon de comprendre la complexité et l'importance de la mémoire au plan individuel et collectif, ainsi que ses changements dans une société disposant de moyens de communication amplifiés.

Dans la rubrique : Article

Dans son exploration de la mémoire, Claudia Infurchia propose une approche complémentariste, fondée sur une articulation d’éléments conceptuels en provenance des neurosciences et de la psychanalyse. Cette démarche révèle l’importance du lien entre l’évolution cérébrale et l’environnement du sujet.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Au croisement des modèles théoriques, cet ouvrage propose une étude sur la mémoire, son fonctionnement et ses troubles, dans une double lecture, celle de la psychanalyse et celle des neurosciences avec le maillon intermédiaire de la psychologie développementale précoce. Sans amalgame ni clivage, l'auteur fait apparaître des correspondances entre concepts relevant d'épistémologies différentes, entre fonctionnement cérébral et fonctionnement psychique. Les neurosciences comme la psychanalyse mettent en perspective la dynamique et les enjeux des processus mnésiques. Des vignettes cliniques autant du côté de l'enfant que du côté de l'adulte illustrent, dans le sillage de Winnicott, la continuité dans le développement du sujet. Cet ouvrage est utile à tous les cliniciens engagés dans l'accompagnement et le soin des formes de pathologie qui mêlent les influences neurobiologiques et plus directement psychologiques. Il leur permet d'oser maintenir leur positionnement clinique, tout en évitant de tomber dans le déni du poids de la biologie.

Dans la rubrique : Article

La psychologie, qui traite du fonctionnement mental, s’est beaucoup occupée de la mémorisation, souvent avec des modèles plus adaptés aux ordinateurs – ces éléphants de mémoire – qu’aux humains. Elle s’est aussi intéressée aux logiques cognitives formelles qui se traduisent en équations algébriques et sont bien adaptées aux raisonnements mathématiques, ceux que l’on retrouve dans la formation scientifique dispensée dans les grandes écoles formant les futurs dirigeants comme dans les études médicales.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

À l'heure où l'on ne parle que de mémoire, collective ou individuelle, de remémoration et de célébration, quelles sont les forces positives de vie, de lien, de contact, propres à l'oubli ? Simon-Daniel Kipman, psychiatre et psychanalyste, interroge la signification de nos oublis : que nous montrent-ils et que nous cachent-ils ? Que découvrons-nous à force de chercher des mots insaisissables, des instants dont le souvenir s'est évanoui? Indice précieux et indispensable, il prend sens dès lors qu il est décrypté dans sa forme ou dans sa fonction. Aussi est-il essentiel de le déceler, tant pour comprendre son fonctionnement psychique que pour améliorer nos méthodes thérapeutiques. De la petite enfance au deuil, ce livre passionnant, qui aborde également le culte de la mémoire et de la remémoration systématique, est un éloge de l'oubli dans sa fonction vitale. Mécanisme psychique constant et massif, il nous empêche d'encombrer notre mémoire forcément limitée, libère la pensée, favorise l'innovation et stimule la curiosité.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Concevoir l’importance de l’infantile sur la construction de notre appareil cognitif et de notre psychisme est entré dans la représentation commune ; et la psychanalyse y a largement contribué par le dévoilement des traces laissées par le vécu. Mais la question se pose tout autrement ici, puisqu’on ne peut percevoir intimement ce qui n’a pas encore laissé de traces en soi. Qui sommes-nous, lorsque nos capacités motrices, cognitives ou notre autonomie déclinent ? quand les années qui nous restent à vivre, si elles nous sont inconnues, nous placent si près de la mort ? Et de quels professionnels avons-nous alors besoin ?

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Les patients cérébro-lésés souffrent de lésions cérébrales dues à des traumatismes crâniens, des tumeurs, des accidents vasculaires. Ils présentent des atteintes cognitives comme des troubles du langage, de la mémoire, du geste, de la reconnaissance des visages, de l’orientation dans le temps et dans l’espace. Cette multiplicité des atteintes qui touche à la perception de son identité propre par le sujet est un élément essentiel à prendre en compte. L’on se doit de constater aussi que cette pathologie a été pendant longtemps peu explorée dans ses dimensions clinique et psychopathologique.

Dans la rubrique : Article

Marie-France Castarède se livre ici à un intéressant rapprochement entre Freud et Proust, entre l’inconscient freudien et l’intuition proustienne, entre la mémoire volontaire et la mémoire affective involontaire, celle-ci fonctionnant hors de l’intelligence et offrant le privilège de revivre le passé plutôt que de le reconstruire. Pour finalement lire Proust comme une suite de romans de l’inconscient.

Pages

S'abonner à RSS - Mémoire

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter