Place du psychologue

Dans la rubrique : Article

Alors que les décrets concernant la réforme de la protection de l’enfance de 2016 sont parus, force est de constater que l’écart entre la loi et le quotidien des professionnels se creuse. L’auteur propose ici une lecture d’orientation systémique et des pistes de réflexion sur la façon dont les professionnels intervenant dans ce champ gagneraient à clarifier la construction de leurs logiques d’intervention. Partage autour de la posture singulière du psychologue « intervenant stratégique ».

Dans la rubrique : Article

Alors que la durée de vie de patients présentant des pathologies chroniques lourdes s’allonge, le maintien à domicile de ces derniers est, en même temps, encouragé. Ces situations très complexes en matière de relation aidant-aidé demeurent impensées socialement. Des initiatives telles que le Café des aidants peuvent permettre de combler cette lacune.

Dans la rubrique : Article

Dénonçant un glissement vers une tendance à vouloir uniformiser les soins, à introduire des procédés de normalisation qui excluent la dimension subjective ou même à transformer le soin psychiatrique en produit commercial, c’est une invitation à résister qui est lancée ici ! Introduire un tiers régulateur pour faire respecter la singularité du psychologue dans la prise en charge hospitalière et le représenter de manière efficace dans l’ensemble de la société, un défià relever ?

Dans la rubrique : Article

Pour faire entendre sa spécificité auprès des autres professionnels et améliorer ses échanges avec sa hiérarchie, le psychologue du travail et des organisations doit développer des compétences connexes à sa ligne de métier. À travers un récit d’expériences, les auteurs partagent ici quelques pistes de réflexion sur ces compétences-clés qui ont pu s’avérer bénéfiques – ou leur faire défaut – pour asseoir leur leaderhip.

Dans la rubrique : Article

En institution, la psychologue fait partie de l’équipe pluridisciplinaire, mais y occupe une place singulière qui relève parfois d’un exercice d’équilibriste périlleux. Entre missions fixées par le supérieur hiérarchique et place assignée selon les attentes de chacun des membres de l’équipe éducative, tenir sa place de psychologue tout en adaptant son cadre de travail demande de la créativité, de l’éthique, et surtout beaucoup de questionnements pour ne pas perdre le sens et la spécificité de sa mission.

Dans la rubrique : Article

Travailler en institution reste pour le psychologue un challenge de taille en matière de communication. Comment concilier loyauté et secret professionnel ? Comment concilier intérêt institutionnel et intérêt de l’agent ? Comment revendiquer une place au sein de l’institution tout en préservant une indépendance ? Focus sur une expérience au sein de la direction interrégionale des services pénitentiaires de Paris.

Dans la rubrique : Article

Le travail du psychologue en Nouvelle-Calédonie suppose l’accueil d’une population multiculturelle et d’évoluer dans une organisation institutionnelle singulière. Six psychologues membres du Collège des psychologues de Nouvelle-Calédonie partagent leurs réflexions à propos de l’organisation de la profession, de leur identité professionnelle et de la défense de leur éthique face à leurs hiérarchies. Une action collective est actuellement menée pour soutenir l’inscription du Code de déontologie dans une Loi de pays.

Dans la rubrique : Article

Deux des psychologues qui ont participé à l’écriture du Référentiel des pratiques des psychologues en soins palliatifs reviennent ici sur les observations de terrain et les motivations qui ont conduit à l’élaboration collective d’un tel document. Son objectif : être un outil au service des psychologues afin de les accompagner dans le choix et la défense de leur pratique, de leur place et de leur spécificité, tant pour eux-mêmes qu’auprès des patients et des équipes pluridisciplinaires. Un résumé de ce référentiel vient illustrer le propos.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Au dernier recensement fait par la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) en 2014, la France compte 389 équipes mobiles de soins palliatifs, 132 unités d’hospitalisation de soins palliatifs, 112 réseaux, un certain nombre de lits identifiés dans les établissements et des équipes d’hospitalisation à domicile formées pour proposer des soins palliatifs.

Dans la rubrique : Article

À l’heure d’un basculement épistémologique de l’ancien modèle de l’accompagnement et des soins palliatifs vers un modèle de « médecine palliative », les psychologues ont plus que jamais une place à occuper dans ces services, pour se faire les garants d’une éthique humaniste.

S'abonner à RSS - Place du psychologue

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter