Psychiatrie

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec O. Douville, J. Kristeva, G. Chaboudez, B. Toboul, M. David, G. Pommier, C. Gay, P. Landman…

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Les communautés thérapeutiques existent depuis les années 1940. Destinées à modifier les hôpitaux asilaires du milieu du siècle, elles ont ensuite quitté ces lieux pour offrir aux patients psychotiques une inscription dans la cité. Souvent installées dans de petites structures (maisons), elles ont approfondi différentes approches psychodynamiques susceptibles de répondre aux besoins de personnes stabilisées, mais insatisfaites de leur qualité de vie, ou en crise. Cet ouvrage rend compte des interrogations et des analyses des professionnels exerçant dans diverses communautés thérapeutiques au Québec, en France, en Belgique et en Suisse. Il a pour ambition de transmettre leurs fondements théoriques et leurs objectifs, l'évolution clinique de leurs résidents et les questions soulevées par leur accompagnement. Malgré les philosophies de soins et les modalités d'intervention actuelles qui reposent sur l'approche bio-sociale, les communautés thérapeutiques pour psychotiques ont persisté dans leur démarche et n'ont pas perdu leur pertinence. Les auteurs montrent que ces lieux de vie, où intervenants et résidents se stimulent les uns et les autres dans le cadre d'une coexistence commune et d'une relation thérapeutique vivante, laissent à tous la liberté de penser et d'agir.

Dans la rubrique : Article

Échanger avec des familles ou des patients confrontés à une même problématique ou une situation similaire rompt l’isolement et permet de mieux comprendre la pathologie ou les réactions qu’elles entraînent. La mise en place d’un groupe multifamilial dans un service d’admission en psychiatrie en démontre ici toutes les potentialités.

Dans la rubrique : Article

C’est bien parce que c’est la famille qui se retrouve souvent en première ligne au moment du retour au domicile que la mise en place d’un cadre de partenariat étroit entre le patient, ses proches et l’équipe soignante semble indispensable. Potentiel levier thérapeutique, meilleure compréhension du contexte du patient ou encore lutte contre l’épuisement des familles… des bénéfi ces certains pour un projet de sortie et un projet de vie partagés et cohérents.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

L’approche systémique propose un changement de paradigme : le passage d’une lecture du symptôme en termes familiaux plutôt qu’individuels. Pour autant, les questions de l’individu, de sa structure de personnalité, de sa maladie, n’y sont pas niées, encore moins négligées (Selvini, 2010).

Dans la rubrique : Article

Envisager les symptômes du patient autrement qu’à travers le seul prisme du diagnostic et introduire la dimension relationnelle au cœur de la thérapie ne permettraient-ils pas au patient de lever le voile sur une souffrance enkystée et de faire émerger une autre représentation de soi ? L’histoire de Sandrine, émaillée d’hospitalisations en psychiatrie, de ruptures de lien et de violences auto et héteragressives vient en témoigner.

Dans la rubrique : Article

Déstabilisés par la maladie mentale de leur enfant adulte, par sa souffrance, confrontés à leur impuissance de pouvoir leur venir en aide, certains parents franchissent le pas et arrivent en thérapie, un peu perdus… Un accompagnement du couple dans une dimension systémique peut venir dénouer des sentiments de culpabilité, mettre au jour les enjeux relationnels à l’œuvre dans la famille, et ainsi permettre un changement de regard et de modalité d’interaction.

Dans la rubrique : Article

En avril 1998, Xavier Emmanuelli, président du Samu social de Paris, créait le Réseau national souff rance psychique et précarité pour venir soutenir le travail des équipes déjà présentes auprès des SDF… en grande souff rance psychique et pallier les vides entre la rue et l’hôpital psychiatrique. Sylvie Quesemand-Zucca, collaboratrice de la première heure, revient sur ce projet où tant les modalités que les mentalités étaient à modeler !

Dans la rubrique : Article

Psychologue clinicien, mais aussi infi rmier psy, médecin psychiatre ou encore travailleur social… l’ensemble des équipes mobiles psychiatrie-précarité oeuvrent pour implanter au coeur de la cité une veille sociale, un « prendre soin » singulier, une forme de parentalité institutionnelle.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec A. Castera, B. Chamak, M. Colucci, P. Di Vittorio, P. Faugeras, Ch. Laval…

Pages

S'abonner à RSS - Psychiatrie

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter