28ème semaine de la santé mentale

28ème semaine de la santé mentale
Actualités professionnelles le 20 mars 2017

La 28ème semaine de la Santé Mentale est officiellement lancée : 15 jours de rencontres, de débats, d’ateliers avec pour thématique « la Santé Mentale et le Travail ».

Cette association de mots ne surprend guère. Longtemps considéré comme espace d’épanouissement, le travail résonne de plus en plus avec épuisement. Jusqu’à interroger la place du « Burn-Out » comme 99ème maladie professionnelle…

Environ 1 français sur 4 souffre de ce syndrome caractérisé par une fatigue généralisée en lien avec un travail stressant vécu comme excessif. A l’opposé, le Bore-Out (dont on commence à peine à parler) se résume à de l’ennui au travail…tout aussi éreintant.

Leurs manifestations sont variées : si l’épuisement et la fatigue généralisée sont les formes les plus subites, on voit apparaître du stress, des angoisses, une perte de satisfaction, de motivation, des douleurs généralisées, des idées noires, un isolement croissant, des troubles de la mémoires, du sommeil, des maladies cardio-vasculaires, des problèmes de digestion, une perte ou prise de poids…De multiples phénomènes pouvant parfois conduire au suicide.

Le plus difficile est de se reconnaitre malade et oser en parler. Les médecins du travail et les médecins généralistes restent les premiers confidents de ces patients qui pourront se voir proposer un accompagnement plus soutenu par un psychologue.

La psychologie positive et la pratique de l’art thérapie peuvent aider ce public à retrouver plaisir et goût de faire. Ces domaines paramédicaux proposent de prendre du recule et exprimer ses émotions tout en redonnant du sens à ses actions pour retrouver l’estime de soi et la confiance.

Le CHI de Clermont, précurseur dans le domaine propose des ateliers d’art thérapie pour ces personnes aux souffrances similaires qui réapprennent ensemble à avoir confiance en eux : chacune profite du pouvoir expressif et entrainant de l’Art, un soir dans la semaine, pour laisser libre court à son imagination, libérer ses émotions et renouer des liens sociaux.

De plus en plus d’entreprises tendent aussi à prévenir les risques du Burn-out en développant au sein même de leurs établissements des « accès au bien être » via des stages de formation en sophrologie, yoga, relaxation, méditation… Des actions associées à une meilleure productivité

Les souffrances au travail dessinent sans doute l’un des fléaux de ce XXième siècle. C’est pourquoi il existe tant d’interrogations entre santé mentale et travail ! Alors qu’il s’agirait sans doute d’y remettre juste un peu d’humanité.

Pour aller plus loin :

Semaine d Information sur la santé mentale 2017 : http://www.semaine-sante-mentale.fr/

Burn Out : https://theconversation.com/le-burn-out-sera-t-il-reconnu-comme-maladie-professionnelle-73465

Art thérapie et Burn Out : http://www.leparisien.fr/espace-premium/oise-60/depression-burn-out-l-art-therapie-apaise-les-souffrances-17-03-2014-3678847.php

 

Jérome Lacinga

Partage sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnements papier + Web + applications (iOS et Androïd)

Newsletter

avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter