Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


La Terre tourne trop

Auteur(s) : Houssier Florian

Sigmund Freud confia dans une lettre à Paul Federn, en 1924 : « Vous n’ignorez pas à quel point la quantité aussi importe en matière de sentiments ; une analyse qualitative à elle seule ne mène nulle part. »


Les peaux d’un tableau, dans les yeux de Freud

Auteur(s) : Colignon Martine

En analysant les oublis de noms propres, Sigmund Freud a ouvert une réflexion autour des images susceptibles de remplacer une élaboration verbale, relative à un souvenir. Les images offrent un moyen d’échapper aux mots, en utilisant une forme plus primitive de communication. Cette approche met en lumière les associations qu’un sujet est en mesure de produire à partir des signifiants d’une image.


La relation aidant-aidé et ses avatars

Auteur(s) : Ferrero Marc

Alors que la durée de vie de patients présentant des pathologies chroniques lourdes s’allonge, le maintien à domicile de ces derniers est, en même temps, encouragé. Ces situations très complexes en matière de relation aidant-aidé demeurent impensées socialement. Des initiatives telles que le Café des aidants peuvent permettre de combler cette lacune.


Les médiations numériques et la pratique clinique

L’essor des technologies et de la robotique interroge, chaque jour, la clinique. Selon Frédéric Tordo, l’objet numérique s’apparente à un dispositif analytique susceptible de fournir au thérapeute de nouveaux espaces de traitement. Il offre au sujet un double virtuel, voire le moyen de virtualiser les processus psychiques.


Douleur, souffrance et mélancolie

Quelle différence opérer entre la souffrance psychique et la douleur psychique ? S’appuyant sur de nombreux philosophes et psychanalystes, Michèle Bertrand, auteur d’un ouvrage récent sur la question, établit une différence fondamentale entre ces deux notions, basée sur le dicible et l’indicible et la possibilité d’être en relation avec autrui. En développant les questions de masochisme, de mélancolie, d’états passionnels ou encore les expériences extrêmes, elle nous éclaire sur la douleur psychique qu’elle qualifie dans une perspective spinozienne comme le moment où l’effort de persévérer dans l’être est le plus menacé.


Normal, pathologique et utilisation de la mesure. L’exemple des surdoués

Auteur(s) : Milazzo Alexandra

Si l’apport de la psychométrie est précieux, ces tests présentent néanmoins quelques limites, notamment dans leur utilisation pour diagnostiquer les « surdoués », où des écarts importants sont observés selon l’état psychologique de la personne évaluée. Repenser ces critères stricts de diagnostics à partir des scores en plaçant la clinique au cœur du bilan psychologique, tel est l’enjeu à relever pour que ces données prennent tout leur sens.


Usages et mésusages des données probantes en santé publique

Auteur(s) : Briffault Xavier

Les promesses apportées par l’utilisation des données probantes intéressent beaucoup les institutions de santé publique. Mais cette volonté n’est pas sans conséquences pour les usagers et les professionnels. Décryptage à partir de l’exemple d’un programme de formation aux bonnes pratiques parentales.


De la recherche en psychologie aux applications pour la santé et l’éducation

Le développement de méthodes pour caractériser de manière fine et objective le fonctionnement psychologique et ses soubassements cérébraux a ouvert de nombreuses perspectives d’application dans le domaine de la santé et, plus récemment, dans celui de l’éducation. C’est ici l’occasion de montrer comment la recherche en psychologie a contribué au développement de nouvelles stratégies thérapeutiques à partir d’une meilleure compréhension des dysfonctionnements psychiques, ainsi qu’au développement de nouvelles méthodes d’apprentissage qui s’appuient sur les nouvelles connaissances du développement cognitif.


La psychothérapie et les données probantes quelques enjeux

La mesure de l’efficacité des psychothérapies doit se faire avec nuances. Dans ce texte rédigé sur un ton engagé, les auteurs discutent des intérêts et des limites de l’intégration des données issues de la recherche à la pratique de soin des professionnels.


La recherche et la pratique en psychologie clinique : attentes distinctes et préoccupations convergentes

Dans un contexte de pression à l’évaluation de plus en plus fort pour les praticiens de terrain, nouer des liens avec le monde universitaire est une piste à envisager.
La présentation de deux processus de collaboration établis dans le cadre de projets de recherche mêlant aspects théoriques et pratiques – réalisés en lien avec des soignants de la clinique psychiatrique Sans Souci de Bruxelles et une équipe universaire de la faculté de Louvain – témoigne qu’au-delà des difficultés rencontrées et des attentes divergentes des uns et des autres, les enjeux convergent vers la même volonté de  développer  une  recherche  clinique  innovante  au  bénéfice des patients et celui du milieu académique.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnements papier + Web + applications (iOS et Androïd)

Newsletter

avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter