Comment améliorer la pratique de la contention mécanique en psychiatrie ? Une étude qualitative sur le point de vue des patients

Le Journal des psychologues n°358

Dossier : journal des psychologues n°358

Extrait du dossier : Immobilisation et enveloppements en santé mentale : quelles approches ?
Date de parution : Juin 2018
Rubrique dans le JDP : Dossier
Nombre de mots : 3300

Auteur(s) : Collectif

Présentation

En raison de sa violence intrinsèque, de la privation de liberté qu’elle représente et de ses potentiels effets secondaires, la contention physique est au cœur des préoccupations et réflexions menées par les soignants et le législateur. Entre propositions d’améliorations et alternatives, l’étude qualitative présentée ici souligne combien les patients perçoivent l’enjeu de dépendance, celui du pouvoir dans leurs rapports avec les professionnels qui les prennent en charge, mais aussi l’importance d’une continuité relationnelle.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Comment améliorer la pratique de la contention mécanique en psychiatrie ? Une étude qualitative sur le point de vue des patients

Pour citer cet article

Collectif  ‘‘Comment améliorer la pratique de la contention mécanique en psychiatrie ? Une étude qualitative sur le point de vue des patients‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/comment-ameliorer-la-pratique-de-la-contention-mecanique-en-psychiatrie-une-etude

Partage sur les réseaux sociaux

La gestalt : actualités thérapeutiques La gestalt : actualités thérapeutiques
« Faites un écrit ! »

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter