Dossiers

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Le diagnostic et la clinique du sujet

Il y a toujours eu un écart entre les paradigmes des classifications et les données issues de la clinique. Les tenants des deux grands paradigmes de la psychiatrie (la maladie mentale, la structure) ont entretenu des débats avec la clinique phénoménologique et psychanalytique.


Soins palliatifs. Le sens du travail pour les soignants

Alors qu’une nouvelle proposition de loi sur les fins de vie est en discussion à l’Assemblée nationale (présentée, entre autres, par le député Olivier Falorni) *, la recherche de la meilleure forme d’aide avant le dernier départ reste d’actualité…


Genre et identité. Questions pour l’adolescent

L'identité de genre, à l’adolescence, est une problématique déroutante, une clinique actuelle face à laquelle de nombreux professionnels se sentent démunis pour comprendre et accueillir les nouvelles demandes d’aide, dans un contexte où le sujet se définit comme non binaire, intersexe, transgenre, non genré et où certains expriment : « Je suis un garçon, mais mon état civil dit je suis fille », ou encore « J’ai changé de prénom, je suis Jean, mes parents m’ont nommé Jeanne ».


Sport et performance. La place de la psychologie

Ce dossier présente différentes perspectives actuelles de recherche en psychologie du sport. À la suite du VIIᵉ Congrès international de la Société française de psychologie du sport (SFPS) « Expérience, accompagnement de la performance, résilience », qui s’est tenu à Vichy en juin 2022 (voir encadré p. 44), nous avons rassemblé sept contributions portant sur différents mécanismes psychologiques en jeu lors de performances sportives.


La parole intérieure. Incidences théoriques et cliniques

Rien de plus banal, au fond, que la parole intérieure, cette voix qui accompagne nos pensées, nos élaborations, nos apprentissages, nos systèmes de connaissance, notre mémoire, nos jugements. Ce phénomène courant, mais sujet à de grands tumultes introspectifs, reste mystérieux à bien des égards et difficile à définir, d’où les multiples acceptions et terminologies utilisées pour tenter de le cerner.


Penser la crise écologique

Ce dossier a pour objectif de dresser un état des lieux de la crise écologique sous l’angle de la psychologie clinique. Face à l’hypercomplexité de cet objet d’étude, il propose une réflexion transdisciplinaire et le regard croisé de différentes spécialités afin d’ouvrir le champ des possibles pour les psychologues.


Place du travail et quête de soi

Travailler, avoir un métier, suivre une formation, obtenir un ou des diplômes, inscrivent le sujet dans une identité. L’inverse est aussi vrai : ne pas avoir de travail, ne pas exercer un métier, avoir fait peu ou pas d’études, organisent et confinent le sujet à une place spécifique.


La radicalisation. Quelles perspectives cliniques ?

Le discours sur la radicalisation a envahi notre existence ordinaire. Le mot « radicalisation » est à la mode, et il fait peur. Il désigne une disparité de situations souvent liées à des formes différentes de guerres, tenues pour éloignées des guerres conventionnelles, et légitime des réponses institutionnelles de traitement (Benslama, 2019). Le terme « déradicalisation » a été prononcé très souvent, au plus haut étage du politique *, au point que le couplage radicalisation / déradicalisation semble former un couple comportementaliste, objectant à une inconduite par la prescription d’une conduite inverse. Le terme « radicalisation » fait ici l’objet d’une lecture clinique critique.


L’impact de la pandémie de Covid-19. Approches psychosociales

La survenue de la pandémie de Covid-19 a provoqué, à travers le monde, une onde de choc, plongeant les sociétés de la planète dans un état de trauma collectif manifesté par une désorganisation psychique et sociale durable, une confusion dans des repères stables et prévisibles, ainsi que, pour de très nombreuses personnes, une rupture entre le passé, le présent et le futur personnel.


Travail à distance et sens du travail

En 2020, le travail à distance s’est imposé massivement avec le confinement qui empêchait de se rendre au bureau. S’il existait déjà auparavant et prenait plusieurs formes – comme le travail mobile ou l’utilisation des communications numériques entre lieux éloignés –, la nouveauté est venue de la nécessité de travailler chez soi et d’utiliser l’ordinateur, du moins pour les professions tertiaires qui ne demandaient pas d’être sur place ou en lien direct avec les gens.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter