Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Le dessin de famille chez les enfants mauritaniens

Comment un enfant se représente-t-il sa famille ? Et peut-on observer des différences notoires dans le dessin de l’enfant, en fonction de son origine ethnique, culturelle ? Dans le cadre d’un mémoire de fin d’études, l’auteure s’est intéressée à l’empreinte laissée par l’appartenance culturelle sur les représentations graphiques de l’enfant. En comparant les dessins de famille réalisés par des enfants d’ethnie soninkés, âgés de 6 à 12 ans, vivant en France et en Mauritanie, elle dresse une comparaison afin de voir comment la culture laisse sa trace, en contexte traditionnel ou migratoire.


« Le bug du voyageur » : clinique de l’expatriation

Auteur(s) : Drweski Philippe

Dans cet article, l’auteur explore l’hypothèse que le « nomadisme » parfois constaté dans la clinique de l’expatriation peut se rapprocher d’une forme d’addiction. On observe en effet plusieurs processus psychiques menant à une difficulté de s’inscrire dans un travail psychothérapeutique lors du retour en France. En s’appuyant sur le cas clinique d’un jeune homme, l’auteur constate comment le nomadisme devient une façon de traiter la séparation.


Les enfants et adolescents intellectuellement précoces, atout ou handicap ?

Auteur(s) : Guillon Marie-Sa

Les enfants repérés à haut potentiel intellectuel (HPI) se distinguent par une hypersensibilité émotionnelle dans les interactions avec les autres. La faible estime de soi, le sentiment d’être décalé par rapport à leur environnement conduisent la plupart d’entre eux à instaurer une distance relationnelle dans une démarche de défense par la cognition. Le travail exposé ici, qui aborde les différents aspects de la clinique de l’enfant et de l’adolescent HPI, vise à une meilleure appréhension de leurs difficultés sociales et affectives afin de les accompagner dans leur besoin de découvrir le monde.


Clinique de l’attente anxieuse en gériatrie

En s’appuyant sur l’analyse de cas rencontrés dans leurs pratiques de soins, un groupe de recherche pluriprofessionnel a étudié le phénomène d’attente inconfortable ou anxieuse en gériatrie. Ce travail a permis le repérage de l’impact psychologique des vécus d’attente et la mise en lumière de facteurs susceptibles d’aggraver ou de diminuer le vécu pénible lié à l’attente. Dans la dynamique du « prendre soin », les auteurs ouvrent à des propositions de réponses.


C’est le monde que nous avons créé

Auteur(s) : Houssier Florian

On pensait pouvoir fuir, oublier, se laisser tenter par les forces de vie dans notre environnement.


Comment penser la vie psychique des équipes ?

Dans cet entretien, Denis Mellier revient sur son dernier ouvrage, La Vie psychique des équipes. Marqué par son expérience dans le monde de la petite enfance, et fortement influencé par René Kaës et son concept de « l’appareil psychique groupal », Denis Mellier y développe la thèse d’une « réalité psychique des équipes ». Il tente ainsi de comprendre le fonctionnement « humain » des institutions, les difficultés qu’on y rencontre avec parfois le développement de relations fusionnelles entre accueillis et accueillants, comme Paul Fustier l’avait déjà noté. Et propose des solutions, comme d’introduire une véritable tiercéisation dans ces relations.


Y a-t-il de la jouissance en formation ?

Auteur(s) : Lani-Bayle Martine

Encore actuellement, peu de travaux sur les émotions engendrées ou ranimées par les apprentissages et la formation sont menés. Pourtant, le lien entre les domaines cognitif et affectif est maintenant établi, même s’il fut longtemps laissé de côté. Alors que l’expression de plaisir, de la jouissance, est encore taboue, l’auteure insiste pour qu’elle soit mieux accueillie dans les établissements d’enseignement. Là où, comme ailleurs, la loi du désir bat la mesure.


La coopération, entre souffrance et jouissance ?

Auteur(s) : Sirota André

Si coopérer n’est pas donné de soi, cela tient en partie à notre propension à vouloir jouir solitairement d’un travail bien accompli. Or, coopérer apporte un plus de jouissance, à condition qu’un plaisir partagé soit accessible, sans ignorer les dimensions pulsionnelles et les zones d’ombre en chacun de nous. Coopération et travail d’équipe peuvent ainsi participer à l’ancrage d’un narcissisme bienfaiteur, à une jouissance humanisante et socialisante.


Extravagantes jouissances. Culture et lien social

La jouissance s’inscrit dans le registre du plaisir sensuel et-ou psychique. Elle repousse les limites, s’approche de l’extrême. Ici, l’auteure développe quatre aspects de la jouissance : physique et morale, symbolique, éthique, et enfin poétique, et, pour chacun d’entre eux, en illustre les fondements à travers quelques exemples, tels que le port de talons aiguilles ou la lutte pour le climat.


L’utopie érotique à la lumière de l’ouvrage Emmanuelle et de Mai-1968

Auteur(s) : Ohayon Annick

En quoi l’ouvrage Emmanuelle, livre très controversé dans les années 1960, affirmant une véritable idéologie de libération sexuelle à l’époque, peut être associé aux revendications politiques et sexuelles portées par Mai-68 et par des intellectuels tels Wilhelm Reich ou Herbert Marcuse ? À la lumière du présent, l’auteur nous propose ici une véritable mise en lecture de ces différents mouvements ainsi que de leurs fondements, comme celui du droit au désir et à la jouissance.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter