Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Quand haut potentiel intellectuel se conjugue avec toute-puissance

Alors que certains enfants possédant un quotient intellectuel élevé parviennent à se faire une place dans un milieu scolaire ordinaire, comment chez d’autres, reconnus également comme « surdoués », ce haut potentiel intellectuel peut-il se muer en handicap et devenir un instrument de destructivité violente ? À la lumière du parcours de Mathieu, les auteures livrent leurs expériences théorico-pratiques.


Des Lape aux Laep. Lieux d’accueil parents-enfant ou lieux d’accueil enfant-parents ?

Auteur(s) : Dal Palu Bruno

Les LAPE, lieux d’accueil parents-enfant, sont voués à laisser leur place aux LAEP, lieux d’accueil enfant-parents. Ces LAEP, encore couramment appelés « LAPE », sont‑ils si assimilables les uns aux autres ? Est‑ce si insignifiant que cela ? L’auteur, à partir de son expérience professionnelle, étudie ici les conséquences de ce changement de dénomination.


Fin de cure : en sait-on un peu plus à la fin ?

Auteur(s) : Gaillard Béatrice

Il n’est souvent pas facile de conclure à la fin d’une cure psychanalytique. Comment déterminer que le travail sur soi entrepris, parfois pendant des années, peut s’arrêter ? Dans cet article, on s’interroge à la fois sur la « fin » en tant que terme de la cure et en tant qu’objectif : lorsque l’analysant s’est réconcilié avec ce qui le faisait souffrir, devenu une solution à sa condition d’être humain, peut-on dire que la cure est finie ?


Grands-parents, couples, enfants : pour une thérapie familiale inclusive

Le dernier livre du psychothérapeute italien Maurizio Andolfi, La Thérapie familiale multigénérationnelle, rassemble les théories issues de sa longue expérience. À cette occasion, il revient sur sa conception de la thérapie familiale systémique, l’inclusion des générations dans le processus thérapeutique, ou l’importance de « l’idée de voyage » pour le thérapeute.


Le respect de la déontologie : une procrastination hexagonale de plus de vingt ans

Auteur(s) : Létuvé Alain

En dépit de maints débats et concertations autour du respect de la déontologie des psychologues, et ce, depuis quelques décennies, l’auteur s’arrête ici sur le constat d’un difficile consensus de la profession sur ces questions. Entre ambivalence implicite et clivage de la profession, l’auteur propose son analyse sur les points de butée, soulevant notamment les risques et illusions de s’en remettre à un tiers, l’État, à travers une démarche de réglementation du Code.


Traitement des plaintes contre psychologues : une Europe à géométrie variable

Auteur(s) : Andronikof Anne

Le Code de déontologie des psychologues a la responsabilité professionnelle pour principe fondamental. Pourtant, que se passe-t-il lorsqu’une plainte est déposée contre un psychologue ? Devant qui doit-il rendre des comptes ? L’auteure partage ici une étude menée à l’échelle européenne portant sur différents modèles traitant de plaintes et litiges entre psychologue et usager. La profession des psychologues en France trouvera-t-elle un jour sa propre approche, inhérente à ses spécificités, sa culture et son histoire ?


Enseignants-chercheurs en psychologie : à la recherche du Code perdu !

Quelle place occupent les enseignants-chercheurs en psychologie dans le Code de déontologie et, par suite, quel rôle face à la déontologie ? Sur la base de cette réflexion, les auteurs proposent un examen du contexte statutaire spécifique à l’exercice de l’enseignement et de la recherche en psychologie et les voies par lesquelles leur responsabilité pourrait être interrogée au regard du Code.


Médiation et conciliation ou comment traiter des litiges déontologiques

Médiation et conciliation, deux approches anciennes de règlement de litiges retenues par la Coreli (1) comme alternatives pour traiter de plaintes relatives au non-respect de la déontologie. Après une présentation du cheminement qui a conduit à ces deux possibilités, préconisées par ailleurs au niveau européen  (2), l’auteure proposera d’en définir les contours et d’en expliciter leur cadre possible d’utilisation.


L’expérimentation Coreli : une ressource à usage de la profession ?

La Commission de régulation des litiges au Code de déontologie (Coreli) a pour objet de régler les plaintes émises à l’encontre des psychologues adhérant à la Fédération française des psychologues et de la psychologie. Singularité de cette commission : les litiges, ou désaccords, sont traités de manière contradictoire. L’article présente le cadre de ce dispositif et rend compte de ses premiers déplacements et évolutions.


Les enjeux de la réglementation du Code de déontologie

Auteur(s) : Cohen Patrick

Protection des usagers, protection des psychologues, consolidation des bonnes pratiques professionnelles autant de principes fondateurs du Code de déontologie actuel. Mais qu’en est-il vraiment ? Force est de constater que les psychologues peuvent être confrontés à une tout autre réalité. C’est pourquoi l’auteur soulève la nécessité d’une réglementation du Code et soumet quelques propositions pour que celle‑ci puisse participer à la reconnaissance et la protection de la profession.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter