Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Du corps individuel au corps familial en protection de l’enfance

Auteur(s) : Roumégous Carole

La question de la maltraitance de l’enfant révélée sur le corps entraîne dans les situations extrêmes un processus de séparation qui, de fait, vient protéger l’enfant. Comment, néanmoins, comprendre la souffrance psychique qui demeure ? Comment intégrer la composante de l’organisation familiale groupale dans la compréhension des phénomènes de violence ? Il convient de réfléchir à la façon de la mobiliser afin de créer des conditions favorables à un changement, étayées par les institutions chargées de la protection de l’enfance.


Traces traumatiques dans l’image du corps : conséquences psychopathologiques

Auteur(s) : Coq Jean-Michel

À la suite d’un accident, d’une catastrophe naturelle, ou encore d’un acte de terrorisme, des traces traumatiques viennent affecter profondément le corps et son image. Quels sont les mécanismes de défense alors mis en œuvre par les victimes pour lutter contre un vécu d’anéantissement ? Des éléments de réponse sont proposés à travers plusieurs exemples de personnes ayant vécu un épisode d’une violence extrême.


Le « 3e corps » : enjeux du corps-en-relation et du lien corps / psyché

Auteur(s) : Joly Fabien

Au prétexte de pragmatisme, de rentabilités nouvelles, l’étude des troubles mentaux et de leurs causes ne correspond plus aux nouvelles demandes prônées par les champs social, politique et administratif, où l’objet psychique dans la relation de soin ne semble plus avoir de place. Pour autant, outre l’argumentation des apports indéniables de la psychopathologie, l’auteur propose une réflexion inédite des enjeux du corps-en-relation et du lien corps/psyché pour la psychopathologie, qu’il appelle le « 3e corps ».


Brève histoire de la psychopathologie

Auteur(s) : Rodriguez Marc

Si l’avancée des connaissances peut justifier de reconsidérer les paradigmes avérés, toutes sciences confondues, encore faut-il savoir se prémunir de ses possibles effets délétères. Ainsi en est-il de la psychopathologie qui risque de se voir amputée d’un de ses principaux fondements : la compréhension raisonnée de la souffrance psychique. C’est pourquoi l’auteur en appelle à réinterroger la conception actuelle de la psychopathologie en même temps qu’il insiste sur l’importance d’y intégrer la problématique du corps.


Le numérique, miroir d’une emprise sociale diffuse

Auteur(s) : Lemoine Claude

​Vous avez peut-être remarqué des gens passer dans la rue, tête baissée, captivés par leur Smartphone, sauf si vous regardiez aussi le vôtre.


Gradiva, celle qui marche vers ses créateurs

Auteur(s) : Colignon Martine

À partir de la Gradiva de Wilhelm Jensen et du texte qu’elle a inspiré à Sigmund Freud, on s’interroge dans cet article sur les liens entre délire, rêve et création artistique. Une réflexion qui s’attarde aussi sur les œuvres d’Alberto Giacometti et Auguste Rodin, pour questionner la représentation du mouvement et du vivant, et analyser ce qu’elle révèle de notre rapport à la mort.


Vérité et insincérité : mensonge, délire, fabulation, mythomanie, et mauvaise foi

Ce que l’on énonce avec sincérité ne reflète pas obligatoirement la vérité. Les notions usuelles de délire, mensonge, fabulation, mythomanie, mauvaise foi qui, bien que convergeant dans la même direction, font appel à différents processus susceptibles de déformer la réalité dans le discours ; ils peuvent s’associer voire s’intriquer, et sont donc difficiles à repérer et à différencier. En voici les contours exposés par l’auteur.


Entre transe et trace, le transgénérationnel en question

Le transgénérationnel est une notion très répandue aujourd’hui, à la croisée de plusieurs théories. Ce concept lié à la transmission, l’intergénérationnel, l’héritage et le secret interroge la théorie mais aussi la pratique, là où la question de la génération est au centre de la clinique. Au-delà de l’empreinte familiale, l’effacement et la reconstruction de sa propre histoire signe la trace de la vérité du sujet.


Label Favorite

Auteur(s) : Houssier Florian

Un patient adulte parle sur le divan ; évoquant son enfance, il fait un lapsus en parlant de sa mère : au lieu de dire « ma mère et son mari », formule impliquant déjà une mise à distance de son père, il dit « ma mère et mon mari ».


Le petit prince et le jardinier

Derrière un enfant violent se cache souvent une dépression invisible, alors que le sujet ne se laisse pas « affecter ». On s’interroge ici sur les manières, pour le psychanalyste, de favoriser les capacités de symbolisation chez ces enfants, leur permettant de constituer leur « jardin intérieur » et de se débarrasser d’une violence défensive vis‑à‑vis du monde extérieur.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter