Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Accompagner les transformations des organisations. Prendre soin du collectif et de chacun

Qu’elle soit numérique, organisationnelle, toute transformation influe sur le vécu du salarié et sur le collectif de travail. Les auteures nous font part de leur expérience dans leur mise en pratique de deux méthodes d’accompagnement : la démarche de l’exploration appréciative et celle suivant le modèle de Bareil, toutes deux impliquant chaque acteur du changement.


Le travail digital, un enjeu pour les psychologues du travail. L’exemple de l’industrie 4.0.

Les multiples révolutions associées aux moyens de production, notamment en lien avec l’intégration du digital et du numérique au travail, viennent transformer de façon formelle notre rapport à l’activité. À travers l’exemple de ces usines « connectées », de nouvelles conceptions numériques fleurissent non sans conséquences sur les travailleurs. Les auteurs interpellent sur l’enjeu d’intervention dont pourraient se saisir les psychologues du travail et les ergonomes.


Les enjeux psychosociaux du télétravail : comment accompagner les organisations ?

Si l’activité professionnelle exercée à distance se déploie de façon plus ou moins formalisée, occasionnelle ou permanente, le télétravail peut échapper en partie aux règles d’usage instituées par l’entreprise qui doit, pourtant, tenir compte de nouvelles conditions de travail. Cette modalité à laquelle adhèrent de plus en plus de salariés implique par conséquent un accompagnement soutenu par les psychologues afin que managers et salariés s’en approprient toutes les spécificités.


Les technologies émergentes au travail. Quel apport de la psychologie du travail et des organisations ?

Le développement des technologies émergentes de plus en plus manifeste dans les environnements professionnels conduit à s’interroger sur la place et la fonction que ces technologies occupent au sein des organisations de travail. La réflexion des auteurs évoque également le rôle que doit jouer la psychologie du travail et des organisations (PTO) dans ces transitions sociotechniques majeures.


Consommation : du besoin à la demande

Auteur(s) : Lemoine Claude

La société change, la publicité aussi. Des images d’Épinal colportées de village en village aux kiosques parisiens, aux affiches de métro, et à la télévision à trois chaînes des années 1970, les stratégies d’incitation à la consommation ont évolué. Elles sont passées d’annonces tout public à des cibles visant des catégories sociales définies, et les supports se sont multipliés. L’explosion des flashs sur le web s’est doublée de la capacité d’affiner davantage les caractéristiques du consommateur potentiel en prélevant et en mémorisant ses données et ses goûts personnels. Il faut croire que cela fait vendre puisque les opérateurs gagnent des fortunes en facturant les publicités. Il reste à revoir si les ressorts psychologiques actuels sont les mêmes ou ont changé.


Quand haut potentiel intellectuel se conjugue avec toute-puissance

Alors que certains enfants possédant un quotient intellectuel élevé parviennent à se faire une place dans un milieu scolaire ordinaire, comment chez d’autres, reconnus également comme « surdoués », ce haut potentiel intellectuel peut-il se muer en handicap et devenir un instrument de destructivité violente ? À la lumière du parcours de Mathieu, les auteures livrent leurs expériences théorico-pratiques.


Des Lape aux Laep. Lieux d’accueil parents-enfant ou lieux d’accueil enfant-parents ?

Auteur(s) : Dal Palu Bruno

Les LAPE, lieux d’accueil parents-enfant, sont voués à laisser leur place aux LAEP, lieux d’accueil enfant-parents. Ces LAEP, encore couramment appelés « LAPE », sont‑ils si assimilables les uns aux autres ? Est‑ce si insignifiant que cela ? L’auteur, à partir de son expérience professionnelle, étudie ici les conséquences de ce changement de dénomination.


Fin de cure : en sait-on un peu plus à la fin ?

Auteur(s) : Gaillard Béatrice

Il n’est souvent pas facile de conclure à la fin d’une cure psychanalytique. Comment déterminer que le travail sur soi entrepris, parfois pendant des années, peut s’arrêter ? Dans cet article, on s’interroge à la fois sur la « fin » en tant que terme de la cure et en tant qu’objectif : lorsque l’analysant s’est réconcilié avec ce qui le faisait souffrir, devenu une solution à sa condition d’être humain, peut-on dire que la cure est finie ?


Grands-parents, couples, enfants : pour une thérapie familiale inclusive

Le dernier livre du psychothérapeute italien Maurizio Andolfi, La Thérapie familiale multigénérationnelle, rassemble les théories issues de sa longue expérience. À cette occasion, il revient sur sa conception de la thérapie familiale systémique, l’inclusion des générations dans le processus thérapeutique, ou l’importance de « l’idée de voyage » pour le thérapeute.


Le respect de la déontologie : une procrastination hexagonale de plus de vingt ans

Auteur(s) : Létuvé Alain

En dépit de maints débats et concertations autour du respect de la déontologie des psychologues, et ce, depuis quelques décennies, l’auteur s’arrête ici sur le constat d’un difficile consensus de la profession sur ces questions. Entre ambivalence implicite et clivage de la profession, l’auteur propose son analyse sur les points de butée, soulevant notamment les risques et illusions de s’en remettre à un tiers, l’État, à travers une démarche de réglementation du Code.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter