Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


L’émotion, un maillon essentiel entre psyché et soma ? Le système émotionnel de Max Pagès

Auteur(s) : His Charlotte

En parallèle de l’hommage à Max Pagès que nous publions ce mois-ci, l’auteure de cet article, qui a travaillé plusieurs années avec le psychosociologue, examine les liens entre le corps et la vie psychique à la lumière de différents courants de la psychosomatique, et en particulier de la théorie de Max Pagès, qui fait de l’émotion le « relais » entre psyché et soma.


In memoriam Max Pagès

Auteur(s) : Ohayon Annick

Max Pagès est mort le 25 mai dernier à l’âge de 92 ans. Il fut l’un des pères fondateurs de la psychosociologie française et à l’origine de l’introduction de l’orientation non directive en psychothérapie et en pédagogie de Carl Rogers. Sans doute aujourd’hui son nom ne dit-il plus grand-chose aux jeunes générations, et pourtant, dans les années 1970 et 1980, son œuvre eut une grande influence sur les psychologues cliniciens et sociaux. Elle a souffert, d’une certaine manière, du même discrédit que celle du grand psychologue américain : trop ceci, pas assez cela... et, surtout, guère compatible avec une psychanalyse alors triomphante.


Le féminin, la sexualité et la littérature

Depuis une vingtaine d’années, un nouveau type de féminisme est apparu, caractérisé par l’appropriation du sexuel par les femmes. Le dernier ouvrage d’Anne Juranville, La Psychanalyse à l’épreuve de l’art. Le féminin, le procès de la création, se penche, du point de vue de la psychanalyse, sur les manifestations de ce nouveau féminisme dans le domaine artistique. Entretien.


L’accompagnement du patient souffrant d’obésité illusionné par l’idéologie

Comment les normes sociales relatives à la perte de poids peuvent s’immiscer dans l’idéologie qui sous-tend la prise en charge de patients souffrant d’obésité ? Partant de l’hypothèse que l’accompagnement incarne une forme d’idéologie, les auteurs s’interrogent sur la façon dont un élément extérieur peut venir effracter l’illusion groupale pourtant nécessaire au soin et le sens de ce pôle idéologique. Illustration par l’analyse clinique d’un dispositif groupal à médiation corporelle auprès d’adolescentes en surpoids.


Un groupe plurigénérationnel avec des adolescents délinquants sur une île du Pacifique Sud

Après un bref rappel du contexte de la protection de l’enfance en Nouvelle‑Calédonie, les auteurs nous font part ici de leurs observations issues d’une expérimentation d’un groupe de parole à visée psychosociothérapeutique auprès d’adolescents délinquants. Intégrant les dimensions d’appartenances sociales et générationnelles et se déroulant dans un espace culturellement marqué, ce groupe se veut comme un palier dans le long parcours de prise en charge du jeune.


Groupe et médiation auprès d’adolescents auteurs de violences sexuelles

L’introduction de la médiation photographique dans l’espace thérapeutique par le biais du photolangage favoriserait les processus de lien et de symbolisation dans la situation groupale et mettrait en mouvement des processus de contenance et de transformation de la réalité psychique. Une méthode appréhendée dans la prise en charge groupale d’adolescents auteurs de violences sexuelles, dans un contexte d’obligation de soin. Illustration.


La parole des adolescents, sa résonance et son effet de contenance des éprouvés

Auteur(s) : Barraux Anne-Laure

Partant du constat que les adolescents rencontrés ne sont pas tous en capacité d’élaboration en entretien individuel a émergé l’idée de créer, au sein d’une unité de psychopathologie, un groupe à médiation par la parole. Présentation de ce dispositif par l’auteur.


Un groupe d’enfants et le groupe de parents associé

Associer un groupe « contes » auprès d’enfants présentant des souffrances multiples, dues aux troubles de leur développement psychoaffectif, et un groupe de parole auprès de leurs parents poursuivrait un but commun, celui de créer des espaces d’expériences pour des sujets en difficultés de symbolisation. Les auteurs présentent ici leurs pratiques clinique et institutionnelle de ce double dispositif groupal, comme une solution ou une amorce à un travail psychothérapeutique.


À propos des groupes de psychothérapie psychanalytique d’enfants

Quelle structure mettre en place pour qu’un groupe d’enfants puisse évoluer en un lieu thérapeutique et accéder ainsi à une nouvelle réalité psychique, une « matière psychique groupale » ? Quels processus intersubjectifs et intrapsychiques s’y déploient et quelle fonction y tient l’analyste ? Les réponses que nous livre l’auteur s’enrichissent d’un exemple clinique permettant d’étayer la potentialité psychothérapeutique de ce dispositif.


Prise de conscience

Auteur(s) : Lemoine Claude

Le mot « conscience » est très controversé. Terme tabou pour les comportementalistes matérialistes qui voulaient s’en passer, il renvoie au champ philosophique, cantonné à la responsabilité morale, avec la bonne ou la mauvaise conscience, la culpabilité ou conscience de la faute.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter