Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Vérité et insincérité : mensonge, délire, fabulation, mythomanie, et mauvaise foi

Ce que l’on énonce avec sincérité ne reflète pas obligatoirement la vérité. Les notions usuelles de délire, mensonge, fabulation, mythomanie, mauvaise foi qui, bien que convergeant dans la même direction, font appel à différents processus susceptibles de déformer la réalité dans le discours ; ils peuvent s’associer voire s’intriquer, et sont donc difficiles à repérer et à différencier. En voici les contours exposés par l’auteur.


Entre transe et trace, le transgénérationnel en question

Le transgénérationnel est une notion très répandue aujourd’hui, à la croisée de plusieurs théories. Ce concept lié à la transmission, l’intergénérationnel, l’héritage et le secret interroge la théorie mais aussi la pratique, là où la question de la génération est au centre de la clinique. Au-delà de l’empreinte familiale, l’effacement et la reconstruction de sa propre histoire signe la trace de la vérité du sujet.


Label Favorite

Auteur(s) : Houssier Florian

Un patient adulte parle sur le divan ; évoquant son enfance, il fait un lapsus en parlant de sa mère : au lieu de dire « ma mère et son mari », formule impliquant déjà une mise à distance de son père, il dit « ma mère et mon mari ».


Le petit prince et le jardinier

Derrière un enfant violent se cache souvent une dépression invisible, alors que le sujet ne se laisse pas « affecter ». On s’interroge ici sur les manières, pour le psychanalyste, de favoriser les capacités de symbolisation chez ces enfants, leur permettant de constituer leur « jardin intérieur » et de se débarrasser d’une violence défensive vis‑à‑vis du monde extérieur.


Peinture et psychanalyse : de la pulsion à l’hallucinatoire

La peinture est un objet d’étude inépuisable pour la psychanalyse : les correspondances entre le travail du rêve et le travail de la toile sont en effet nombreuses, les deux processus se rejoignant dans un « continuum hallucinatoire ». Dans son dernier ouvrage, La Pulsion de peindre. La toile et son inconscient, le psychanalyste Jean Nadal examine ces liens, tout en se référant aux écrits des peintres eux-mêmes, comme Léonard de Vinci, qui avait déjà identifié les similitudes dans le fonctionnement des imaginaires artistique et psychique.


Travail, humains et technologies : nouveau territoire de l’influence sociale

Parmi les technologies nouvelles émergent des algorithmes conçus pour optimiser des tâches et, par conséquent, pour changer la nature de l’intervention humaine. Pour ce faire, diverses méthodes sont mises en œuvre, telles que la gamification, les critères de persuasion, les nudges, répondant chacune à un objectif précis, celui d’amener l’utilisateur à opter pour un comportement déterminé. Une mise sous influence qui questionne des points de vue éthique et moral.


En quoi la digitalisation du travail a changé notre rapport au temps ?

Omniprésentes dans les activités professionnelles, les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont en progression constante et leurs usages se développent. Comprendre ces usages devient un enjeu primordial pour analyser leur impact tant du point de vue du fonctionnement psychique des travailleurs que de celui de la perception de la pression temporelle en environnement professionnel.


Accompagner les transformations des organisations. Prendre soin du collectif et de chacun

Qu’elle soit numérique, organisationnelle, toute transformation influe sur le vécu du salarié et sur le collectif de travail. Les auteures nous font part de leur expérience dans leur mise en pratique de deux méthodes d’accompagnement : la démarche de l’exploration appréciative et celle suivant le modèle de Bareil, toutes deux impliquant chaque acteur du changement.


Le travail digital, un enjeu pour les psychologues du travail. L’exemple de l’industrie 4.0.

Les multiples révolutions associées aux moyens de production, notamment en lien avec l’intégration du digital et du numérique au travail, viennent transformer de façon formelle notre rapport à l’activité. À travers l’exemple de ces usines « connectées », de nouvelles conceptions numériques fleurissent non sans conséquences sur les travailleurs. Les auteurs interpellent sur l’enjeu d’intervention dont pourraient se saisir les psychologues du travail et les ergonomes.


Les enjeux psychosociaux du télétravail : comment accompagner les organisations ?

Si l’activité professionnelle exercée à distance se déploie de façon plus ou moins formalisée, occasionnelle ou permanente, le télétravail peut échapper en partie aux règles d’usage instituées par l’entreprise qui doit, pourtant, tenir compte de nouvelles conditions de travail. Cette modalité à laquelle adhèrent de plus en plus de salariés implique par conséquent un accompagnement soutenu par les psychologues afin que managers et salariés s’en approprient toutes les spécificités.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter