Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Quand les grands-parents tombent malades : que vivent leurs petits-enfants ?

Délestés d’une responsabilité éducative parentale, les grands-parents entretiennent avec leurs petits-enfants des relations qui s’expriment davantage sur le versant de la complicité. Ces derniers, en retour, leur témoignent une bienveillance active et divers cas cliniques nous sont ici présentés en ce sens. Mais, lorsque la maladie et l’hospitalisation surviennent pour les grands-parents, dans quelle mesure les petits-enfants peuvent-ils continuer à manifester leur affection ? Ont-ils un rôle de soutien à occuper ?


Le blason en gérontologie : support à l’expression de compétences et de ressources

Parce qu’il souffre de troubles cognitifs majeurs, le grand-parent peut afficher un comportement inhabituel, dérangeant, voire agressif, et requérir une prise en charge psychologique. Dans ce contexte, comment réhabiliter son identité ? Le cas de Rose vient soutenir, par l’utilisation du blason, technique d’entretien systémique, comment un récit autobiographique peut rendre accessible l’émotionnel lié à la souffrance de la famille et la faire évoluer.


Comment penser les grands-parents dans le contexte clinique actuel ?

Auteur(s) : Daure Ivy

Les diverses évolutions sociétales ont fortement impacté le statut grand parental. Dans le quotidien, les grands-parents suppléent ponctuellement les parents. Mais, dans le contexte d’une prise en charge thérapeutique, quelle place leur est accordée, quel rôle peuvent ils remplir ? À la lumière de plusieurs références cliniques déclinant à chaque fois une situation familiale très spécifique, l’auteure explique comment leur inclusion peut se révéler une ressource indispensable.


Tales from The Loop

Auteur(s) : de Azambuja Miguel

Rien de plus incertain que les jours à venir. J’écris ces lignes au milieu de la vie confinée. Vous le lisez, alors que le déconfinement a déjà eu lieu. Ou pas. La deuxième vague a déjà déferlé. Ou pas. La vie confinée n’est qu’un souvenir encore sans inscription précise dans ma mémoire. Ou pas.


Profession psychologue : l’identité en question

Selon l’auteure, l’image du psychologue est nettement plus positive aujourd’hui que naguère. Pourtant, les représentations liées à la profession, les questions identitaires, mais aussi de reconnaissance, continuent d’interroger les psychologues. Dans cette tribune, et bien que la situation demeure complexe, l’auteure nous partage ses réflexions des points de vue intra- et extra-profession, sur ce qui pourrait participer à la reconnaissance de cette identité.


Considérations sur la peur

Pandémie, contagion, morts par milliers… Depuis plusieurs semaines, nous vivons en France une crise sanitaire unique. Des mesures politiques extrêmes ont été prises, et nous nous retrouvons tous touchés de près ou de loin, par le coronavirus. C’est dans ce contexte anxiogène que l’auteur a décidé de se pencher sur la peur. Celle qui anime nos coeurs, mais avant tout notre cerveau, et tout notre corps. Celle qui nous rend parfois irrationnels. Et parfois au contraire, extrêmement lucides. Une lecture qui interpelle et fait réfléchir à nos instincts les plus primaires.


De la rivalité mère-fille à l’adultère avec le gendre Vers l’indépendance transgénérationnelle ?

Auteur(s) : De Araujo Zahia

Les relations mère-fille sont la plupart du temps d’une forte intensité. Elles peuvent être sereines comme extrêmement complexes. La question de cette rivalité apparaît comme centrale dans le développement identitaire et la construction de l’indépendance psychique. Mais cette rivalité peut aussi devenir « ravissante »*, venant déposséder la fille d’elle-même. Dans ce texte, l’auteure analyse une relation mère-fille destructrice, qui va aller jusqu’à l’adultère avec le gendre – manifestation ultime de ce ravissement. Et pourtant, de cet adultère, va également naître un mouvement de survie vers l’indépendance.


Jeunes migrants isolés : comment aider à la reconstruction, après le traumatisme destructeur

Auteur(s) : Flaget Cécile

Dans ce texte très personnel, l’auteure rend compte de son expérience en tant que psychologue auprès de jeunes migrants isolés. Arrivés en France après de très longs et douloureux périples, ces patients, adolescents, sont souvent en perte de repères. Cécile Flaget leur offre un espace de parole libérée, où ils peuvent déposer leurs souffrances et leurs espoirs, afin de se reconstruire, tout doucement.


Psychologue à l’hôpital : quelles évolutions pour la profession ?

Auteur(s) : Romo Lucia, Castro Dana

Lucia Romo, professeure de psychologie clinique et psychothérapeute depuis 33 ans, nous entretient sur ses diverses fonctions et nombreuses activités. Parmi celles‑ci émerge celle de responsable d’une unité fonctionnelle à l’hôpital, ce qui, s’agissant d’une psychologue, mérite d’être souligné. À ce titre, elle nous livre son analyse argumentée des différentes problématiques rencontrées aujourd’hui par les psychologues et la manière dont la profession pourrait, selon elle, évoluer, en milieu hospitalier et en général.


La vie, avec ou sans virus ?

Auteur(s) : Lemoine Claude

Et la vie a repris ses droits. Mais laquelle ? Une vie qui a gardé quelque chose de la période de confinement pour virus mal connu et non perceptible.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter