Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Femmes au-delà de la crise d’hystérie ?

Auteur(s) : Bon Monique

Les hystériques ont permis à Freud d’entendre ce qui, jusqu’alors, tombait sous le regard et sous le sens commun : un corps possédé, malade, mal-baisé, en représentation… L’avancée lacanienne consistera à poser l’hystérie comme discours dans un rapport au Maître à la fois contesté et idéalisé, ouvrant par là même la possibilité d’un au-delà de l’hystérie. Il est remarquable que, contemporaines des hystériques de Freud, des femmes, Colette par exemple, en explorent déjà les voies anticipant les transformations actuelles dans le rapport au sexuel.


La carte des logiques sexuelles

Auteur(s) : Chaboudez Gisèle

Jusqu’au milieu du siècle dernier, les rapports entre les sexes étaient dominés par la logique phallique, dans la société patriarcale : l’homme du côté de l’avoir et la femme du côté de l’être. Cette logique, Freud, s’il en a pointé les conséquences symptomatiques, en est en partie tributaire. Aujourd’hui, après l’enseignement de Lacan, comment se dessine la carte des logiques sexuelles ?


L’anatomie n’est plus « le » destin mais…

Auteur(s) : Lebrun Jean-Pierre

Si la différence des sexes n’est plus la différence princeps, celle à partir de laquelle l’être humain se confronte à l’altérité, qu’est‑ce qui peut venir porter pour les « parlêtres », les êtres de langage que nous sommes, le manque qui s’instaure de notre rapport au langage ? et quelle part reste à l’anatomie dans notre destin ?


Modifications des normes patriarcales. Que peut en dire un psychanalyste ?

Auteur(s) : Douville Olivier

Les discours sociaux assignent chacun à des places marquées par la différence des sexes, places au demeurant mouvantes aujourd’hui. Qu’en est-il dans notre culture contemporaine avec la déconstruction de la figure du père ? L’anthropologie et la psychanalyse sont en légitimité, dans leur rapport avec le politique, loin des stéréotypes, pour interroger la redistribution contemporaine des liens sociaux.


Expériences anorexiques : disparaître pour exister

Expériences anorexiques. Récits de soi, récits de soin apporte un éclairage sur le vécu d’une trentaine de femmes ayant traversé une période d’anorexie mentale au cours de leur vie. Christine Durif-Bruckert y développe notamment la question identitaire, se fondant sur une construction « en creux », où toute forme de désir ou de sentir son corps est évincé. Ou comment l’anorexie peut-elle être un engrenage dans la quête de soi à travers l’anéantissement de son corps, et où s’établit une interaction forte entre corps social et corps anorexique. Des paradoxes que n’hésite pas à aborder l’entretien ici proposé.


Chronique de la psychiatrie à l’ère hypermoderne

Auteur(s) : Cloës Claude

La psychiatrie actuelle connaît de profondes mutations. L’auteure propose ici d’explorer les effets de l’hypermodernité au sein des établissements de santé mentale. L’accélération du temps social impose un nouveau rythme dans les prises en charge, avec comme credo le traitement le plus rapide possible des troubles psychiques. Comment ce nouveau modèle s’articule-t-il avec la chronicité réputée de la psychose et avec les pratiques soignantes ? À quoi ressemble la figure contemporaine du « fou » devenu « usager » en santé mentale ?


Amazing Grace - Aretha Franklin

Auteur(s) : de Azambuja Miguel

Je ne sais pas si j’ai déjà évoqué cette citation de Julio Cortázar : « Les étoiles qui constituent la Grande Ourse ne savent pas qu’elles constituent la Grande Ourse. » Manière stellaire du parler du Fatum, du destin. La vie ne serait qu’une répétition et nous ne ferions que parcourir sans cesse des chemins déjà tracés ?


Société sous influence

Auteur(s) : Lemoine Claude

Supposez que vous soyez un décideur, un responsable politique ou même un chef d’une grande entreprise. Comment modifier le comportement d’une population entière, pour qu’il aille dans le sens que vous souhaitez ? Il existe pour cela toute une panoplie de moyens. Ils vont des méthodes de coercition (armée, police, justice) aux obligations légales (lois, décrets, normes) à observer sous peine de pénalités financières ou physiques, en passant, pour les employeurs, par des directives qui sont autant d’exigences à satisfaire selon le principe de subordination. Mais, si vous ne souhaitez pas utiliser de formules autoritaires, vous pouvez faire appel, souvent avec plus d’efficacité, aux méthodes et aux actions psychologiques. C’est l’apanage des démocraties qui préfèrent plutôt discuter et convaincre que de contraindre, et des instances libérales qui prônent l’autonomie et la responsabilité individuelle. Elles ont le choix des procédés, car la psychologie est prolifique.


De l’anxiété normale à l’anxiété pathologique

Auteur(s) : Palazzolo Jérôme

L’anxiété, qui se manifeste sous forme de grande inquiétude, est un phénomène tout à fait normal de la vie. Lorsqu’elle prend un caractère excessif menant à une pathologie, il s’agit alors de troubles anxieux, affectant le comportement, les pensées, les émotions de la personne. S’ils peuvent être handicapants, ils sont, selon l’auteur, tout à fait abordables d’un point de vue thérapeutique. Comportant a priori un grand nombre d’états en apparence très différents, le point sur ces affections est ici proposé.


L’angoisse de mort chez les Bushinenge : universalité ou acculturation ?

Auteur(s) : Tallet Anaïs

L’angoisse de mort est très présente dans nos sociétés occidentales. Mais qu’en est-il dans d’autres civilisations et d’autres cultures ? Dans cet article, l’auteure s’interroge sur la manifestation de cette angoisse au sein d’une culture dite « primitive », celle du peuple Bushinenge, en Guyane française. Également appelés Marrons ou Nègres Marrons, ils sont les descendants d’esclaves emmenés d’abord au Surinam pour travailler dans les plantations. À travers l’étude de leur système de croyances, qui repose notamment sur le culte des Ancêtres, l’auteure nous montre comment ce peuple réagit différemment de nous, face à la mort et à la maladie incurable. D’où l’importance, pour les soignants, d’ajuster leur pratique.


Pages

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter