Les engrenages du cœur Sur Nick Cave

Le Journal des psychologues n°396

Dossier : journal des psychologues n°396

Extrait du dossier : Le projet de vie à l’épreuve du handicap
Date de parution : Avril 2022
Rubrique dans le JDP : Culture
Nombre de mots : 850

Auteur(s) : de Azambuja Miguel

Présentation

Andrew Dominik, le réalisateur de nationalité australienne, vient de présenter au festival de cinéma allemand, la Berlinale, This Much I Know to be True, un documentaire où l’on voit à l’œuvre Nick Cave and the Bad Seeds, pendant les séances d’enregistrement de Ghosteen et Carnage, les deux derniers albums de Cave. Je le verrai le moment venu, je fais confiance au musicien et au réalisateur. Vous avez dû voir L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, un western différent, quelque peu introspectif, avec Brad Pitt, Casey Affleck et le regretté Sam Sheppard, qui jouait le rôle de Frank James, le frère de Jesse. La musique du film, somptueuse, était celle de Nick Cave et Warren Ellis justement. Par ailleurs, Dominik avait déjà réalisé un autre documentaire sur Nick Cave, One More Time with Feelings, dont je vous parlerai quelques lignes plus loin, même si je sais que ça va me crever le cœur.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Pour citer cet article

de Azambuja Miguel  ‘‘Les engrenages du cœur Sur Nick Cave‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/les-engrenages-du-coeur-sur-nick-cave

Partage sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter