Les peaux d’un tableau, dans les yeux de Freud

Le Journal des psychologues n°345

Dossier : journal des psychologues n°345

Extrait du dossier : Données scientifiques et pratique clinique
Date de parution : Mars 2017
Rubrique dans le JDP : Pages fondamentales > Psychanalyse
Nombre de mots : 4200

Auteur(s) : Colignon Martine

Présentation

En analysant les oublis de noms propres, Sigmund Freud a ouvert une réflexion autour des images susceptibles de remplacer une élaboration verbale, relative à un souvenir. Les images offrent un moyen d’échapper aux mots, en utilisant une forme plus primitive de communication. Cette approche met en lumière les associations qu’un sujet est en mesure de produire à partir des signifiants d’une image.

Mots Clés


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Les peaux d’un tableau, dans les yeux de Freud

Pour citer cet article

Colignon Martine  ‘‘Les peaux d’un tableau, dans les yeux de Freud‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/les-peaux-d-un-tableau-dans-les-yeux-de-freud

Partage sur les réseaux sociaux

Le couple, liens et sexualité Le couple, liens et sexualité
Autisme : spectre, espéranto ou Tour de Babel ?

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter