Dépendance

Dans la rubrique : Article

Violaine Lallemand exerce depuis plus de trente ans en tant que psychologue clinicienne dans un « centre de réadaptation en dépendance » à Montréal, au Québec. Elle témoigne ici de son expérience clinique auprès de ce public spécifique, des modèles théoriques qui ont nourri sa pratique ou encore du regard qu’elle porte sur les enjeux multiples qui traversent le champ de la santé mentale.

Dans la rubrique : Article

Dans le champ médico‑social, les fonctions de protection juridique de personnes vulnérables majeures présentent des spécificités qui confrontent le mandataire judiciaire à des questions cliniques et éthiques délicates. Encore peu présent dans ce secteur, le psychologue clinicien peut aider ces professionnels à mieux comprendre les enjeux de leurs missions et, ainsi, à ajuster leur posture. Cela conduit à une réflexion sur le cadre judiciaire souvent contraint de la mesure de protection et sur les conséquences de la gestion budgétaire assurée par le mandataire judiciaire.

Dans la rubrique : Article

Syndrome démentiel et symptomatologie dépressive sont des pathologies courantes en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Comment le psychologue peut‑il investir la prise en charge de ce type de tableau clinique ? Éléments de réponse à travers un cas clinique où sont explorées les phases thérapeutiques allant de l’évaluation jusqu’aux modalités d’interventions intégratives et non médicamenteuses.

Dans la rubrique : Article

Les attentats de 2015 ont pris un sens particulier dans la subjectivité des personnes âgées, réactivant parfois d’anciens traumatismes ou rappelant la réalité de la mort. Ce qui n’a pas manqué d’engendrer beaucoup d’angoisse. C’est dans l’après‑coup que la mise en mots des affects a été possible, comme en témoignent ces résidents fortement impliqués dans les espaces offerts à l’expression de chacun.

Dans la rubrique : Article

Aborder la question du vieillissement du couple implique de penser son installation en maison de retraite, de manière conjointe ou non, de revenir sur leurs vécus singuliers et d’interroger les impacts de l’âge, de la dépendance et de la démence sur le couple… Des questions cliniques et éthiques sont ici soulevées et invitent à réfléchir à un accompagnement individualisé des partenaires âgés en aménageant des espaces de pensée pour les soignants et les familles.

Dans la rubrique : Article

Les appels incessants sont des comportements qui s’observent très fréquemment dans les EHPAD. Du fait de leur caractère répétitif, ils épuisent aussi bien les professionnels que les autres résidents. Comprendre leur fonction et prendre conscience de la place à laquelle l’autre est mis permettront de préserver la capacité de penser de chacun et de mieux accompagner les résidents.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Les maisons de retraite, et plus particulièrement les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sont devenus des lieux mieux armés sur le plan médical, dépoussiérant un peu ces institutions qui avaient et ont encore parfois une réputation douteuse. La bientraitance fait partie de ces protocoles qui peuvent améliorer le quotidien des résidents, l’aspect technologique, en ce qui concerne les psychologues, étant souvent assuré par les procédures neuropsychologiques aux fins de dépistage et d’objectivation de la détérioration mentale.

Dans la rubrique : Article

Le processus d’autonomisation et de progression vers l’indépendance est difficilement réalisable au travers d’une suite de dépendances successives. Cela est illustré par le cas d’une adolescente dont l’analyse clinique nous permet de comprendre combien le chemin parcouru pour exister en tant que sujet séparé, différencié, fut chaotique mais finalement accompli.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec J.-M. Talpin, G. Martin-Gaujard, J.-C. Montfort, R. Gil, M. Charazac, C. Hazif-Thomas, N. Biraux, L. Chardon, M. Lecompte…

Dans la rubrique : Article

Le sujet dépendant, en situation de handicap moteur, forme avec le soignant une dyade singulière. Si le corps du soignant fait fonction de suppléance du handicap physique, qu’en est-il de son psychisme ? Quels sont les effets de cette utilisation sur ces professionnels intimement convoqués dans cette relation ?

Pages

S'abonner à RSS - Dépendance

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter