Masculin

Dans la rubrique : Article

La question du féminin et du masculin demeure éminemment complexe, et de ce fait la condition féminine, en Europe ou dans un pays comme le Maroc, par exemple. Dans ce pays, la situation des femmes à la fois spécifique et universelle interroge la question du féminin au regard des féminismes, du colonialisme, au travail, au pouvoir, au corps, sans oublier l’incontournable question du voile.

Dans la rubrique : Article

Les hystériques ont permis à Freud d’entendre ce qui, jusqu’alors, tombait sous le regard et sous le sens commun : un corps possédé, malade, mal-baisé, en représentation… L’avancée lacanienne consistera à poser l’hystérie comme discours dans un rapport au Maître à la fois contesté et idéalisé, ouvrant par là même la possibilité d’un au-delà de l’hystérie. Il est remarquable que, contemporaines des hystériques de Freud, des femmes, Colette par exemple, en explorent déjà les voies anticipant les transformations actuelles dans le rapport au sexuel.

Dans la rubrique : Article

Jusqu’au milieu du siècle dernier, les rapports entre les sexes étaient dominés par la logique phallique, dans la société patriarcale : l’homme du côté de l’avoir et la femme du côté de l’être. Cette logique, Freud, s’il en a pointé les conséquences symptomatiques, en est en partie tributaire. Aujourd’hui, après l’enseignement de Lacan, comment se dessine la carte des logiques sexuelles ?

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

En 1994 se tenait à Montpellier, organisé par Le Journal des psychologues, le XIIe Forum professionnel sur le thème : « Femmes et hommes. Des origines aux relations d’aujourd’hui » (Hommes et perspectives, 1994). Mon intervention s’intitulait « La guerre des sexes, vers une accalmie ? » Elle semblait en effet s’annoncer : après la promotion des lois Neuwirth sur la contraception et la loi Veil sur l’avortement, le  MLF s’était rallié à la candidature de François Mitterand sous le slogan unificateur de la « force tranquille ».

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Les femmes sont-elles « naturellement » douées pour le langage et les hommes bons en maths? Nos aptitudes et nos personnalités seraient-elles inscrites dans le cerveau depuis la naissance? Les recherches récentes montrent au contraire que, grâce à ses propriétés de « plasticité », le cerveau fabrique sans cesse des nouveaux circuits de neurones en fonction de l apprentissage et de l expérience vécue. Rien n'est jamais figé dans le cerveau, quels que soient les âges de la vie. C'est une véritable révolution pour la compréhension de l'humain. Cet ouvrage, qui s'est imposé au fil du temps comme un livre de référence, replace le débat autour de la différence des sexes sur un terrain scientifique rigoureux, au-delà des idées reçues. Les avancées des neurosciences apportent ainsi un éclairage nouveau sur le rôle de la biologie et de l environnement socio-culturel dans la construction de nos identités de femmes et d'hommes. Notre destin n'est pas inscrit dans notre cerveau !

Dans la rubrique : Article

Quels sont les moments clés de l’évolution des rapports hommes-femmes au cours de la seconde moitié du XXe siècle et du début du XXIe siècle ? De nombreuses enquêtes en montrent la fluidification. Ces résultats pourraient témoigner des transformations culturelles, psychologiques, intergénérationnelles, qui se sont opérées, ainsi que des responsabilités juridiques concernant l’éducation ou les finances dans le couple ou la famille. Le contenu traditionnel de la notion de virilité est remis en question.

Dans la rubrique : Article

La virilité a été et est encore, dans un grand nombre de sociétés, un élément central de pouvoir ou de domination dans un modèle familial patriarcal, auquel correspond un système étatique tout aussi autoritaire, voire fascisant. De nombreux travaux concernant l’apprentissage de la virilité sont appelés à illustrer, dans ces cas, le rôle déterminant de la famille et des mouvements de jeunesse, des « fraternités », qui exaltent un désir de fusion s’appuyant sur des idéaux virils.

Dans la rubrique : Article

À travers des études de cas relevant de l’Aide sociale à l’enfance, les auteurs explorent le fonctionnement psychique de nombreux « jeunes des banlieues » à la virilité ostentatoire, manifestant des comportements défensifs destinés à pallier des carences. Le « paraître viril », dans cette perspective, voudrait compenser les failles d’une identification masculine structurante ou, autre hypothèse, constituerait une formation réactionnelle contre le féminin ou le maternel.

Dans la rubrique : Article

L’auteur propose ici des développements subtils croisant les perspectives psychanalytique et anthropologique nourrissant la réflexion sur la dialectique du féminin et du masculin. Cet abord de la virilité dépasse la thèse de « l’anatomie comme destin » et celle de la fécondité comme marqueur de la différence sexuelle. Ses positions s’inscrivent dans le projet de mettre fin à la guerre des sexes.

Dans la rubrique : Article

Comment penser la virilité aujourd’hui ? Comment envisager l’articulation du « naturel » et du culturel ? Quelles ont été, depuis l’Antiquité, les positions théoriques et religieuses ? Cette analyse, fondée sur une réflexion philosophique, établit un rapport entre les luttes féministes – notamment leurs excès, quand elles prennent, par exemple, l’allure d’une lutte des classes – et les troubles de la virilité révélés par des comportements atypiques dans les populations masculine et féminine, virant parfois à la violence pure.

Pages

S'abonner à RSS - Masculin

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter