Psychothérapie familiale systémique

Dans la rubrique : Article

Lors des demandes de prise en charge thérapeutique d’enfants pris dans des conflits de divorce, il est fréquent que la fratrie soit reçue en entretien. À travers la lecture systémique sont pointées diverses emprises que l’enfant subit – loyauté familiale, angoisses de séparation, sujets tabous. Dès lors, comment peut évoluer une thérapie individuelle vers une prise en charge familiale ? Quels en sont les apports pour le patient, la famille et le thérapeute ?

Dans la rubrique : Article

Vivre un handicap depuis sa naissance implique de pouvoir s’affranchir de diverses résistances et obstacles pour plus d’autonomie. La famille joue un rôle important mais complexe dans la conquête de cette indépendance. En ce sens, traversé par des logiques à la fois groupales et individuelles, le système familial cherche à préserver son équilibre et les aspirations de chaque protagoniste. Illustration à travers le cas de Marc.

Dans la rubrique : Article

Dans un contexte de migration ou dans une famille culturellement mixte, la culture vient comme élément supplémentaire, un « plus un » complexifiant les relations, les places et les rôles de chacun. C’est sous l’angle d’une répartition d’appartenance et d’une redistribution des places que sont étudiées ici les relations au sein de la fratrie. Réflexions autour de cette multiculturalité familiale à travers deux exemples cliniques.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Certains systémiciens tels que Edith Tilmans-Ostyn et Muriel Meynckens-Fourez (1999) définissent la famille du point de vue de la fratrie, en indiquant qu’une famille est formée d’un couple avec au moins deux enfants ; dans le système couple avec un enfant, il manque des interactions importantes liées à la relation fraternelle, mais aussi entre les parents et les enfants, un parent et ses deux enfants, un enfant qui observe son parent ou ses parents faire parent avec un autre enfant, etc. Cette définition octroie à la fratrie une place très importante dans le système famille. Dans ce sens, nous devons comprendre l’importance de ces interactions pour la construction de notre personnalité, les modalités d’attachement et donc notre manière d’être en relation.

Dans la rubrique : Article

Les conjoints et enfants de militaires sont eux aussi, par répercussion, exposés aux tensions et à l’anxiété liées aux métiers de la guerre. Lorsque le pas de la thérapie est franchi, un travail familial, bénéfique au groupe famille comme aux individus, peut s’engager. Cet article décrit les étapes de l’accompagnement pour certaines de ces familles, dont la réalité quotidienne est lourde à porter, mais est aussi source de forces potentielles.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

L'arbre généalogique est hautement symbolique : s'il peut être perçu comme simplement porteur d'histoire, il s'avère beaucoup plus riche d'enseignements si on le considère comme le miroir de la recherche individuelle d'identité : pour répondre à la question "qui suis-je ?", beaucoup passent par celle "d'où viens-je ?". Des enjeux existentiels sont véhiculés par la formation d'un arbre généalogique. C'est dans une perspective psychanalytique que Patrice Cuynet interroge la représentation de l'arbre généalogique. La singularité de sa démarche vient de l'utilisation de ce medium dans le cadre d'une thérapie familiale. Les membres d'une même famille sont invités ensemble à représenter librement leur arbre généalogique, favorisant l'imaginaire collectif, secrets de famille, roman familial... En s'appuyant sur des cas pratiques nombreux et précis, l'auteur nous invite à appréhender ce que peut révéler un dessin collectif d'arbre généalogique au cours d'une consultation ou d'une thérapie familiale. Son hypothèse, selon laquelle ce dessin "renvoie à la manière particulière d'être ensemble, d'avoir cet esprit de famille, de faire corps autour de certains d'entre eux qui montrent des valeurs", est étayée par de nombreuses analyses et des cas cliniques. A l'usage des psychologues cliniciens, cet ouvrage guide le professionnel au cours des étapes préparatoires à la consultation, lui donne les clés d'analyse des résultats graphiques de ces séances. Une épreuve novatrice dans cette perspective groupale, qui permet de comprendre des pathologies familiales, de poser un diagnostic et, dans bien des cas, de dénouer des situations inextricables générées par une transmission transgénérationnelle.

Dans la rubrique : Article

Si les violences conjugales font aujourd’hui l’objet de plus en plus de condamnations pénales, il n’en demeure pas moins qu’il reste encore beaucoup à faire en matière de prise en charge thérapeutique pour les différents membres de la famille, que ce soient la victime, les enfants du couple, ou encore l’auteur des violences lui-même, mais plus encore dans l’idée d’une prise en charge thérapeutique de la relation violente en tant que telle. Mettre en place un dispositif de prise en charge nécessite de fédérer l’ensemble des partenaires concernés, y compris et surtout l’institution judiciaire.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Il n’y a pas un clivage mais des clivages : clivage du moi chez S. Freud, clivage narcissique chez S. Ferenczi, clivage des objets chez M. Klein, clivage du sujet chez J. Lacan… La liste est interminable, et P.-C. Racamier a fait monter d’un cran la complexité en affirmant que les clivages sont contagieux et ne se limitent pas à la vie intrapsychique, mais s’expriment aussi dans le lien. Il sera également question de clivages groupaux, voire sociaux. Les contributeurs de ce livre ont tous été amenés, par leur clinique, à approfondir le concept de clivage, mais à partir de champs parfois très éloignés les uns des autres : J.-C. Maes, sémioticien, et G. Bayle, psychodramatiste, explorent sa métapsychologie • D. Arnoux, kleinien, et I. Gernet, psychosomaticienne, approfondissent son rôle dans la construction du psychisme • J. Roisin, lacanien, et E. Darchis, thérapeute familiale psychanalytique, abordent la question du traumatisme • B. Brusset, freudien, effectue une première synthèse et s’intéresse aux pathologies s’organisant sur un clivage • R. Kaës, groupaliste, reprend le thème autour de l’articulation de l’intrapsychique, du lien et du groupe • V. de Coorebyter, philosophe, l’étend aux partis politiques et J.-C. Maes aux sectes. Le livre se conclut sur la portée paradoxalement thérapeutique de certains clivages.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Lorsqu'on est frappé par un malheur, petit ou grand, c'est d'abord de sa famille, de ses proches, qu'on espère de l'aide. Mais, parce qu'il est lui-même très affecté par ce qui s'est produit, il arrive que l'entourage familial soit incapable d'apporter le soutien attendu. D'où, outre la difficulté de l'épreuve à traverser, une certaine fragilisation des lien. Comment faire pour que la famille, malgré les drames qui l'ébranlent parfois, puisse constituer cet environnement tutorant qui favorise le développement de la résilience individuelle? De quelle manière la qualité des attachements familiaux peut-elle être mise au service de la protection de chacun et de tous ? À l'inverse, à quel moment, et selon quels critères, est-il urgent de consulter un spécialiste et de le consulter tous ensemble ? Et si la famille était le lieu de résilience par excellence?

S'abonner à RSS - Psychothérapie familiale systémique

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter