Intérêt des mesures objectives en psychologie

Le Journal des psychologues n°340

Dossier : journal des psychologues n°340

Extrait du dossier : Pour une psychologie clinique du travail
Date de parution : Septembre 2016
Rubrique dans le JDP : Pratiques professionnelles > Psychopathologie
Nombre de mots : 4000

Auteur(s) : Wallon Philippe

Présentation

Le psychologue ne dispose pas d’épreuves précises en psychopathologie. Les tests d’aptitudes ou de « performances maximales » renseignent sur un déficit relatif à l’attention. Pour évaluer les troubles du comportement, il faut passer par le discours du sujet. Les questionnaires ou des épreuves telles que le Rorschach ou le tat s’appuient sur le langage. Mais cela traduit mal les troubles quand le sujet est jeune. D’où l’intérêt de recourir parfois aux nouvelles technologies numériques.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Pour citer cet article

Wallon Philippe  ‘‘Intérêt des mesures objectives en psychologie‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/interet-des-mesures-objectives-en-psychologie

Partage sur les réseaux sociaux

Penser le corps en psychopathologie​ Penser le corps en psychopathologie​
De l’anxiété normale à l’anxiété pathologique
Les folies compulsives Les folies compulsives

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter