La psychanalyse versus vraie et fausse science. Ou la psychanalyse a ses raisons...

Le Journal des psychologues n°354

Dossier : journal des psychologues n°354

Extrait du dossier : Le concept de sens en psychologie
Date de parution : Février 2018
Rubrique dans le JDP : Regards sur
Nombre de mots : 5700

Auteur(s) : Bon Norbert

Présentation

À l’heure où diverses méthodes, reposant en réalité sur la suggestion, s’autorisent du scientisme ambiant pour se prévaloir d’une scientificité prouvée, et parfois approuvée par les instances administratives, il paraît utile de revisiter les rapports de la psychanalyse avec la science. Tant Freud que Lacan n’ont pas manqué de s’éclairer des savoirs de ce que ce dernier appelait « les sciences affines » : linguistique, anthropologie, mathématiques, topologie, neurologie... Toutes disciplines susceptibles d’ouvrir le « comprendre-pas-trop-vite » du psychanalyste, tandis que l’ouvrir à bon escient dans la cure relève évidemment d’un art, un « art du bien dire » qui suppose d’être « poète assez ».


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

La psychanalyse versus vraie et fausse science. Ou la psychanalyse a ses raisons...

Pour citer cet article

Bon Norbert  ‘‘La psychanalyse versus vraie et fausse science. Ou la psychanalyse a ses raisons...‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/la-psychanalyse-versus-vraie-et-fausse-science-ou-la-psychanalyse-a-ses-raisons

Partage sur les réseaux sociaux

Violences extrêmes : le sujet de la radicalisation Violences extrêmes : le sujet de la radicalisation
La psychanalyse peut‑elle être féministe ?

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter