Le psychologue, la faute et l’erreur. Des difficultés de rédaction du rapport d’évaluation psychologique

Le Journal des psychologues n°349

Dossier : journal des psychologues n°349

Extrait du dossier : Les usages de l’évaluation psychologique
Date de parution : Juillet - Août 2017
Rubrique dans le JDP : Dossier
Nombre de mots : 2800

Auteur(s) : Fontan Patrick

Présentation

Il est difficile de composer avec la possibilité d’une erreur lors de la rédaction du rapport d’évaluation. Et quand bien même certains mécanismes de production du compte‑rendu permettent de neutraliser les effets délétères des incertitudes, ils risquent néanmoins de mettre en péril l’activité de jugement clinique qui fonde la raison d’être de l’examen. Engager une réflexion sur ces mécanismes permet de s’en prémunir.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Le psychologue, la faute et l’erreur. Des difficultés de rédaction du rapport d’évaluation psychologique

Pour citer cet article

Fontan Patrick  ‘‘Le psychologue, la faute et l’erreur. Des difficultés de rédaction du rapport d’évaluation psychologique‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/le-psychologue-la-faute-et-l-erreur-des-difficultes-de-redaction-du-rapport-d-evaluation

Partage sur les réseaux sociaux

​Penser une éthique professionnelle dans la clinique de l’examen psychologique

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter