Suicide

Dans la rubrique : Article

À l’adolescence, quand les objets d’étayage parentaux, notamment, sont défaillants, l’investissement de soi devient difficile à réaliser ; des « trous » dans la représentance psychique du sujet se forment, laissant place à des débordements pulsionnels et émotionnels. Le corps devient alors le lieu par lequel certains tentent de résoudre leurs conflits allant parfois jusqu’à une mise en acte suicidaire. Cet article, issu de l’ouvrage L’Adolescence et la mort, publié sous la direction d’Yves Morhain chez In press (voir p. 75), observe l’aide que peut apporter une psychothérapie à médiation dans l’élaboration de cette violence.

Dans la rubrique : Article

Si découvrir et vivre son homosexualité peut s’avérer difficile, se sentir compris et entendu par les professionnels dans ses souffrances peut l’être d’autant. L’élaboration et les résultats d’une enquête, dont le but est de saisir les attentes et besoins thérapeutiques des sujets homosexuels, se sont avérés précieux pour comprendre et appréhender pleinement les problématiques liés à la diversité sexuelle.

Dans la rubrique : Article

Cet article résume le travail d’étude et de recherche que Solène Guittot a mené dans le cadre de son master de psychologie auprès d’adolescents dans un désir de mort, sous la direction d’Amal Bernoussi et de Jacqueline Finkelstein-Rossi. Elle interroge ici les liens entre dépression, narcissisme et mécanisme de défense chez trois adolescents suicidants hospitalisés dans un service de pédopsychiatrie.

Dans la rubrique : Article

Se découvrir homosexuel à l’adolescence, notamment en Algérie, pays où l’homosexualité est considérée comme un délit passible d’emprisonnement, plonge ces adolescents dans une crise existentielle pour laquelle le suicide peut sembler la seule issue. L’agir sur le corps, par des coupures, des brûlures… comme une tentative de réponse individuelle à une stigmatisation sociale négative, est révélateur de cette souffrance, et devrait être entendu comme annonciateur de cette phase ultime de négation de l’existence.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Comment vivre son adolescence, cette période d’entre-deux, généralement décrite comme une crise, un moment ou encore un passage vers l’âge adulte, dans la tentative de se délester de l’infantile qui constitue néanmoins chaque sujet dans son évolution ?

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec Ph. Rey-Bellet, V. di Rocco et M. Ravit, T. Cascales, J.-P. Olives, G. Pirlot et J.-Ph. Raynaud, A. Edan et N. Schmidt Nichols, J.-C. Maes, P. Martin-Mattera, C. Richard et N. de Coulon, F. Quartier.

Dans la rubrique : Article

S’il est aujourd’hui impossible de prédire scientifiquement le suicide ou la tentative de suicide, un certain nombre d’indicateurs doivent néanmoins être observés avec attention pour tenter d’évaluer le potentiel suicidaire. Proposition d’une grille d’évaluation.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Dans la population âgée, le suicide est une des trois principales causes de décès avec le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Pourquoi, comment, dans quelles circonstances se donne-t-on la mort à un âge avancé ? Même si une certaine idéologie le présente comme un acte de courage presque nécessaire, le suicide demeure par essence un acte de désespoir face à la douleur physique et psychique. Le projet de mourir peut aussi survenir dans un mouvement de révolte, de clivage affectif et émotionnel, associé à un désir de toute-puissance sur la vie et la mort, mais également sur autrui. Les conséquences sur les générations suivantes et l'entourage sont redoutables. Par ailleurs, la prévention du suicide de la personne âgée est plus complexe et plus difficile que celle de l'adolescent tandis que le risque létal est plus élevé. L'auteur offre ici une synthèse concernant les données épidémiologiques, les différents types de conduites suicidaires, les facteurs de risques, les signes précurseurs, les leviers de la prévention, les aides proposées aux sujets vieillissants pour faire face à l'angoisse et la dépression. Elle met en évidence la nécessité, pour les soignants, l'entourage et la personne âgée, de dépasser les dénis, tabous et secrets pour oser parler de la mort à venir

Dans la rubrique : Article

Les nouveaux modes d’organisation engendrent un stress banalisé et socialement admis, alors que la violence insoutenable du suicide et du harcèlement, considérée comme risque majeur, est masquée derrière des mots pour ne pas la dire. Pourquoi parle-t-on seulement du stress ? Y aurait-il des risques tabous au travail ?

Pages

S'abonner à RSS - Suicide

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter