Émotion

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Les femmes sont-elles « naturellement » douées pour le langage et les hommes bons en maths? Nos aptitudes et nos personnalités seraient-elles inscrites dans le cerveau depuis la naissance? Les recherches récentes montrent au contraire que, grâce à ses propriétés de « plasticité », le cerveau fabrique sans cesse des nouveaux circuits de neurones en fonction de l apprentissage et de l expérience vécue. Rien n'est jamais figé dans le cerveau, quels que soient les âges de la vie. C'est une véritable révolution pour la compréhension de l'humain. Cet ouvrage, qui s'est imposé au fil du temps comme un livre de référence, replace le débat autour de la différence des sexes sur un terrain scientifique rigoureux, au-delà des idées reçues. Les avancées des neurosciences apportent ainsi un éclairage nouveau sur le rôle de la biologie et de l environnement socio-culturel dans la construction de nos identités de femmes et d'hommes. Notre destin n'est pas inscrit dans notre cerveau !

Dans la rubrique : Article

Le sommeil et l’activité onirique, et notamment les émotions ressenties au cours du rêve, favorisent-ils des réactions adaptées à d’éventuels dangers ou à des situations que nous pourrions rencontrer dans notre réalité éveillée ? De même, en contribuant conjointement à la consolidation de certains apprentissages et à la gestion de notre vie affective, le sommeil et les rêves contribuent-ils de manière importante et bénéfique à notre santé psychique et à notre bien-être ?

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Polémiques, faits divers, images-choc, voyeurisme, micro-trottoir, téléréalité...A l'ère du multimédia, nous assistons au triomphe de l'émotion. Le pouvoir médiatique s'impose en faisant vibrer la sensibilité au rythme haletant de stimulations sonores et visuelles qui produisent une véritable addiction collective aux émotions. Le pouvoir politique joue sur les mêmes ressorts. S'il est vrai que l'émotion est le cheval de Troie de la manipulation, cette débauche d'excitations sensorielles soulève des enjeux éthiques majeurs. Quand nos émotions sont dévoyées, nous alerte l'auteur, ce sont nos jugements de valeur qui se trouvent pervertis. Sommes-nous désormais voués à être gouvernés par les émotions ? Cet essai interroge les ressources intérieures dont nous disposons pour faire face au charivari émotionnel ambiant. Se démarquant du rationalisme moral qui en appelle à l'autorité de la raison, il plaide en faveur d'un rationalisme critique qui mette à jour les ressorts affectifs des stratégies manipulatrices. Il passe ainsi au crible des émotions telles que la compassion, la peur, l'angoisse, l'indignation ou la complaisance morbide. Pour résister à la médiocrité des émotions médiatiques, il faut savoir les décrypter et leur opposer notre propre palette d'expériences affectives. Un essai original qui fait sortir les émotions du cadre purement privé et apporte un éclairage nouveau sur les faits de société. Sommes-nous désormais voués à être gouvernés par les émotions ? Cet essai interroge les ressources intérieures dont nous disposons pour faire face au charivari émotionnel ambiant. Se démarquant du rationalisme moral qui en appelle à l'autorité de la raison, il plaide en faveur d'un rationalisme critique qui mette à jour les ressorts affectifs des stratégies manipulatrices. Il passe ainsi au crible des émotions telles que la compassion, la peur, l'angoisse, l'indignation ou la complaisance morbide. Pour résister à la médiocrité des émotions médiatiques, il faut savoir les décrypter et leur opposer notre propre palette d'expériences affectives. Un essai original qui fait sortir les émotions du cadre purement privé et apporte un éclairage nouveau sur les faits de société

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Depuis les premières descriptions cliniques datant de la fin du XIXe siècle, montrant l'intérêt médical relativement récent pour l'anxiété, les symptômes anxieux et les troubles anxieux, les concepts ont considérablement évolué au cours du XXe siècle pour aboutir aux classifications syndromiques en vigueur dans la nosographie actuelle. Pourtant, un certain nombre de questions demeurent, par exemple sur l'existence d'un continuum entre une anxiété normale et adaptative et une anxiété pathologique, la nature de la réactivité émotionnelle dans les troubles anxieux par rapport à celle décrite dans les troubles bipolaires, etc. La première partie de l'ouvrage présente les diverses approches actuelles pour comprendre les troubles anxieux : modèles émotionnels, approche évolutionniste, psychodynamique, théorie de l'attachement, génétique, neurobiologie, neuropsychologie, électrophysiologie et neuro-imagerie. Sont ensuite exposés les différents troubles anxieux (attaque de panique, phobie sociale, trouble anxiété généralisée, hypocondrie, état de stress post-traumatique, TOC, etc.) et les associations comorbides (dépression, conduites suicidaires, troubles bipolaires, addictions, etc.). Réunissant plus d'une quarantaine de spécialistes reconnus, riche d'une trentaine de tableaux et schémas explicatifs et d'un index détaillé, cet ouvrage offre un état des connaissances et des recherches sur les troubles anxieux.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Lorsqu’il s’agit de nouveauté, les principes généraux reposent souvent sur des connaissances anciennes enfouies et parfois écartées. C’est le cas des pathologies aujourd’hui englobées dans la sphère de la schizophrénie. En effet, la description princeps du trouble insistait d’emblée sur l’importance des troubles précoces de l’attention (Kraepelin, 1899), la spécificité de certains aspects de la cognition comme la désorganisation temporo-spatiale (Bleuler, 1911) ou la rigidité de la pensée (Grant et Berg, 1948). Aujourd’hui, des modèles neuropsychologiques offrent un cadre à ces troubles antérieurement décrits.

Dans la rubrique : Article

Se rendre en tant que psychologue au domicile des personnes en fin de vie confronte à une expérience professionnelle difficile à double titre : à la fois par l’inéluctable du pronostic létal, mais aussi dans l’obligation de créer et recréer le cadre des entretiens. Quelle place maintenir quand l’institution ne fait pas cadre ? Comment ne pas se laisser assaillir par les émotions ? Que penser de la distance à installer pour se protéger et soulager la famille en souffrance ?

Dans la rubrique : Article

Eh hop, les jeux Olympiques sont finis, à peine quelques éventuels souvenirs qui remontent à l’occasion. Un exemple ? Allez, deux, même. Quand je vois les danseurs de hip-hop, je me demande s’ils ne se sont pas largement inspirés de certains mouvements de gymnastique au sol. Et quand j’entraperçois les jeux vidéo de combat, je me dis que leurs créateurs ont vu, au moins une fois, un combat de taekwondo : même gestuelle, quasi mécanique dans sa logique répétitive. Dans notre monde postmoderne, tout se croise, se mêle et se reprend, modifié et reformé pour un nouvel objet, tout s’influence par la mise en contact.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Dans la littérature et la formation des psychologues, un fil se déroule depuis plusieurs décennies autour de l’ancrage corporel des thérapies ou encore ailleurs de la transposition et de l’expression des affects par le biais de média (le dessin, la peinture corporelle, la glaise, l’eau...).

Dans la rubrique : Article

La psychanalyse définit les rapports de la mémoire et de l’inconscient, partie cachée et ignorée de ce qui est à l’œuvre dans les processus organiques, neurologiques. Il s’agit des éléments (perceptions, représentations, images) stockés « dans la cave psychique », interdite d’accès direct, mais fournissant la matière d’un discours interne du sujet. L’inconscient est-il vraiment, comme l’affirme l’auteur, « la mémoire du sujet qui double le sujet et en fait sa marionnette » ? Dans cette perspective, qu’en est-il de l’« inconscient collectif » décrit par Jung ?

Dans la rubrique : Article

Nous ne sommes pas toujours conscients du fait que nous disposons de multiples systèmes de mémorisation, plus ou moins efficients selon les circonstances, intervenant dans le cadre de tâches ou de performances à réaliser et dans le processus complexe de construction identitaire.
Le fonctionnement de la mémoire dite « épisodique » repose sur une structure cérébrale spécifique traitant l’information et la transformant en traces mnésiques qui serviront dans la mise en œuvre de stratégies d’apprentissage, mais dont la disponibilité dépendra, notamment, de facteurs psychologiques.

Pages

S'abonner à RSS - Émotion

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter