Fratrie

Dans la rubrique : Article

Il est question ici de la manière dont la fratrie vit l’intrusion de la maladie génétique d’un de ses membres et du handicap qui peut en découler. Ce tiers non invité, support de changement, de représentations et de fantasmes, peut amener à construire ou à mettre à mal la fratrie. Les propos prennent ici en compte les spécificités liées à la composante génétique de la maladie, soulevant alors de nombreuses interrogations sur les liens fraternels et leur devenir.

Dans la rubrique : Article

Lors des demandes de prise en charge thérapeutique d’enfants pris dans des conflits de divorce, il est fréquent que la fratrie soit reçue en entretien. À travers la lecture systémique sont pointées diverses emprises que l’enfant subit – loyauté familiale, angoisses de séparation, sujets tabous. Dès lors, comment peut évoluer une thérapie individuelle vers une prise en charge familiale ? Quels en sont les apports pour le patient, la famille et le thérapeute ?

Dans la rubrique : Article

À la lumière d’une situation clinique issue d’une pratique institutionnelle en protection de l’enfance est explorée la façon dont l’organisation de la fratrie viendrait induire ou renforcer un dysfonctionnement familial ayant pu conduire à un placement de deux frères, Victorien et Ovide. L’intérêt portera ici sur une clinique des positions subjectives au sein de la fratrie afin de voir comment celles-ci se révèlent être à la fois un témoignage de la problématique familiale tout en étant le moteur.

Dans la rubrique : Article

Vivre un handicap depuis sa naissance implique de pouvoir s’affranchir de diverses résistances et obstacles pour plus d’autonomie. La famille joue un rôle important mais complexe dans la conquête de cette indépendance. En ce sens, traversé par des logiques à la fois groupales et individuelles, le système familial cherche à préserver son équilibre et les aspirations de chaque protagoniste. Illustration à travers le cas de Marc.

Dans la rubrique : Article

Dans une approche systémique, comment, en psychiatrie adulte, les rencontres avec la fratrie du patient peuvent être porteuses de changement et constituer ainsi un levier thérapeutique ? Tout en donnant accès au fonctionnement du système familial, ces entretiens sont autant d’opportunités pour le clinicien d’interroger un projet de thérapie familiale ou d’agir en prévention auprès des frères et sœurs. Illustrations.

Dans la rubrique : Article

Dans un contexte de migration ou dans une famille culturellement mixte, la culture vient comme élément supplémentaire, un « plus un » complexifiant les relations, les places et les rôles de chacun. C’est sous l’angle d’une répartition d’appartenance et d’une redistribution des places que sont étudiées ici les relations au sein de la fratrie. Réflexions autour de cette multiculturalité familiale à travers deux exemples cliniques.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Certains systémiciens tels que Edith Tilmans-Ostyn et Muriel Meynckens-Fourez (1999) définissent la famille du point de vue de la fratrie, en indiquant qu’une famille est formée d’un couple avec au moins deux enfants ; dans le système couple avec un enfant, il manque des interactions importantes liées à la relation fraternelle, mais aussi entre les parents et les enfants, un parent et ses deux enfants, un enfant qui observe son parent ou ses parents faire parent avec un autre enfant, etc. Cette définition octroie à la fratrie une place très importante dans le système famille. Dans ce sens, nous devons comprendre l’importance de ces interactions pour la construction de notre personnalité, les modalités d’attachement et donc notre manière d’être en relation.

Dans la rubrique : Article

Des patients cérébro-lésés peuvent être amenés, dans le cadre de leur suivi psychothérapeutique, à être accompagnés de leurs proches. Et, pour eux aussi, reconnaître la réalité de leur vécu constitue les prémices d’une élaboration qui leur permettra d’atténuer quelque peu leur souffrance psychique.

Dans la rubrique : Article

La naissance d’un enfant en situation de handicap est une épreuve qui aura des conséquences sur l’ensemble de la famille, l’enfant lui-même, les parents bien sûr, mais aussi l’ensemble de la fratrie. Pour accueillir la culpabilité, les interrogations, sentiments d’injustice, la peur de ce bouleversement familial, peu de dispositifs sont destinés aux proches en sus de l’accompagnement de l’enfant. Une équipe d’un service ambulatoire spécialisé auprès d’enfants âgés de la naissance à six ans a, dans cette optique, expérimenté des groupes de parole, certains à destination de la fratrie, d’autres des parents.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec, entre autres, les contributions de Y. Govindama, I. Daure, O. Reveyrand-Coulon, Z. Guerraoui, S. Mousset, N. Lazli…

Pages

S'abonner à RSS - Fratrie

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter