Remédiation cognitive

Dans la rubrique : Article

Syndrome démentiel et symptomatologie dépressive sont des pathologies courantes en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Comment le psychologue peut‑il investir la prise en charge de ce type de tableau clinique ? Éléments de réponse à travers un cas clinique où sont explorées les phases thérapeutiques allant de l’évaluation jusqu’aux modalités d’interventions intégratives et non médicamenteuses.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec Charlotte Soumet-Leman, Arnaud Plagnol et Roland Jouvent.

Dans la rubrique : Article

Qu’est-ce que la remédiation cognitive ? Est-elle efficace pour tout type de patient ? Quelles sont les techniques et les méthodes utilisées dans ce domaine ? Comment se situe-t-elle dans le dispositif de soins en psychiatrie ? À travers quelques vignettes cliniques, les auteurs nous font la démonstration de cette modalité thérapeutique expérimentée ici dans le cadre de la schizophrénie.

Dans la rubrique : Article

Madeleine est une adolescente envahie par l’anxiété et l’autodépréciation, qui présente un trouble spécifique sévère de la lecture et de l’orthographe. L’originalité de ce cas clinique réside ici principalement dans le type d’aide qui lui est proposé : une psychothérapie d’approche psychodynamique et une remédiation cognitive. Illustration.

Dans la rubrique : Article

Le bilan renseigne sur les déficiences, favorise les décisions d’orientation et ouvre sur l’accompagnement psychothérapeutique et-ou une rééducation. Les remédiations cognitives sont largement utilisées dans d’autres pays, mais sont encore peu souvent une indication de suivi en France. Pourquoi ? Présentent-elles des résultats tangibles et durables ? Est-on dans le domaine de l’éducation, de la rééducation, de la thérapie ? Quelle place pour le psychologue ?

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Peut-on apprendre à être intelligent ? L’éducabilité cognitive est-elle possible ? Existe-t-il des méthodes qui permettent d’apprendre à penser sans s’appuyer sur les contenus spécifiques des disciplines scolaires ou des apprentissages professionnels ? Les acquis sont-ils transférables ? En bref, peut-on apprendre à apprendre ?

Dans la rubrique : Article

La remédiation cognitive améliore le fonctionnement cognitif et social. Cela permet d’envisager autrement la question de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap psychique, en abandonnant le versant déficitaire. S’intéresser aux modalités de soutien apportées durant le parcours d’insertion représente une véritable prise de conscience aujourd’hui nécessaire pour envisager de nouvelles pratiques d’accompagnement vers et dans l’emploi.

Dans la rubrique : Article

Si l’on sait qu’environ 30 % des patients atteints de troubles du spectre schizophrénique ne vont pas au bout de leur prise en charge, il est donc important d’envisager des approches complémentaires qui prennent en compte les facteurs subjectifs pour tenter d’améliorer la compliance au traitement et la participation aux programmes de prise en charge neuropsychologique. Démonstration.

Dans la rubrique : Article

Prendre en charge les dysfonctionnements de la cognition sociale, à savoir les troubles qui touchent la reconnaissance des émotions, l’interprétation des gestes ou d’autres indices qui nous renseignent habituellement sur les intentions d’autrui, c’est ce à quoi s’est consacrée depuis plusieurs années l’équipe de l’hôpital de jour de Versailles qui a mis au point une technique de remédiation cognitive ciblée sur le déficit en capacité de Théorie de l’esprit. Présentation.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Lorsqu’il s’agit de nouveauté, les principes généraux reposent souvent sur des connaissances anciennes enfouies et parfois écartées. C’est le cas des pathologies aujourd’hui englobées dans la sphère de la schizophrénie. En effet, la description princeps du trouble insistait d’emblée sur l’importance des troubles précoces de l’attention (Kraepelin, 1899), la spécificité de certains aspects de la cognition comme la désorganisation temporo-spatiale (Bleuler, 1911) ou la rigidité de la pensée (Grant et Berg, 1948). Aujourd’hui, des modèles neuropsychologiques offrent un cadre à ces troubles antérieurement décrits.

S'abonner à RSS - Remédiation cognitive

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter