Sociologie

Dans la rubrique : Article

Bien avant la théorie freudienne de l’interprétation des rêves, les humains ont cherché à comprendre ce que racontaient leurs songes. Le sociologue Bernard Lahire est allé explorer en amont de ce mystère : il s’est interrogé sur la manière dont les rêves sont fabriqués, dans ce tissage singulier entre vie sociale, vie psychique et personnalité. C’est sur cette réflexion, exposée dans son dernier livre, L’Interprétation sociologique des rêves, que nous l’avons interrogé.

Dans la rubrique : Article

À partir des années 1960, des courants universitaires et cliniques aux États‑Unis et en Europe ont travaillé sur les liens entre sociologie et psychothérapie, sans jamais pouvoir accéder au statut de discipline scientifique. Vincent de Gaulejac, qui a participé à cette aventure intellectuelle, retrace ici sa genèse et ses évolutions, du Laboratoire de changement social à la création des Groupes d’implication et de recherche.

Dans la rubrique : Article

Les événements de 2015 ont hissé le phénomène de la radicalisation au sommet de la hiérarchie des menaces. Parallèlement, la France est identifiée comme un des premiers « fournisseurs » occidentaux de combattants étrangers. La compréhension de ce phénomène nécessite un décryptage des spécificités du contexte français. Ce texte vise à apporter des éléments d’analyse sur l’hétérogénéité des profils de jeunes partis rejoindre les contrées syro‑irakiennes. Cette diversité sociologique appelle nécessairement une pluralité de réponses.

Dans la rubrique : Article

Il existe une démographie du tourisme, voire une sociologie. Elle indique le nombre de voyageurs, les lieux les plus choisis, les catégories sociales qui partent ou non. Mais y a-t-il une psychologie des touristes ? Il faut d’abord les distinguer des simples vacanciers allant à la plage ou sirotant un pastis avec leurs voisins tous les ans dans le même camping. Un touriste à pied, à vélo ou en voiture se déplace pour voir quelque chose, un paysage, un site, un château restauré ou en ruines. Ces visites suscitent plusieurs processus psychologiques, parfois opposés, qui apportent l’attrait de la découverte, tout en engageant l’observateur à la réflexion. Voyons-en quelques aspects.

Dans la rubrique : Article

Si quelque chose divise les psychologues, ce sont bien les chiffres. Certains pensent que l’on ne peut s’en passer, qu’ils sont le top de la recherche scientifique, que le numérique est l’avenir de l’homme. D’autres ne font confiance qu’aux études de cas, à l’écoute personnalisée, loin de toutes les dérives statistiques. Dans leur logique, les deux points de vue ont leurs raisons. Pour saisir la grandeur et la variété du monde, on ne peut que traiter des grands nombres. Pour prêter une attention soutenue de proximité à chacun, on ne sait dépasser un groupe de six à sept personnes, et approfondir un cas d’espèce est des plus instructif. Tel est le dilemme.

Dans la rubrique : Article

Il faut analyser les faits sociaux comme des choses. Depuis Émile Durkheim, le sociologue devait étudier la réalité en gardant le recul nécessaire à son objectivité. En 1993, Vincent de Gaulejac, à travers la sociologie clinique, introduisait une rupture : le chercheur ne peut plus être un simple observateur, il doit s’impliquer dans sa démarche. Issue, notamment, des théories de Marcuse, de l’école de Chicago et de Palo Alto, la sociologie clinique s’inscrit dans une interaction constante entre l’intervention et la recherche. Cette discipline se trouve à l’interface des grands enseignements : psychologie, psychanalyse et psychosociologie. La notion de sujet apparaît et, avec elle, un plus grand engagement dans l’action et la compréhension sociales. C’est d’ailleurs dans la perspective de cet engagement que Vincent de Gaulejac a poursuivi ses travaux, notamment sur les dysfonctionnements organisationnels auxquels il a consacré plusieurs ouvrages.

Test alt

Dans la rubrique : Dossier

Depuis ces vingt-cinq dernières années, le monde de la psychologie et l’exercice des psychologues se sont profondément transformés : diffusion de la psychologie pour le meilleur comme pour le pire, familiarisation avec la discipline, mais aussi avec la profession de psychologue bien mieux comprise et acceptée, spécialisations multiples, dispositifs de soins ou d’aide plus proches des besoins, et aussi désir des psychologues d’être en phase avec leur époque.

Dans la rubrique : Article

S’extraire de son quotidien, quitter son environnement social et familial, abandonner parfois son état civil, sont autant de situations étudiées par David Le Breton dans son dernier ouvrage, situations qui équivalent à « disparaître de soi ». Faut‑il y voir une nouvelle manière d’être au monde, ou plutôt les fondements de certaines formes de pathologie ?

Dans la rubrique : Article

Le dernier ouvrage de Bernard Lahire, Dans les plis singuliers du social. Individus, institutions, socialisations, remet en question certaines assertions contemporaines de la sociologie et relance la réflexion sur la place du social en chaque individu comme nous le soulignions lors de sa recension dans notre numéro de mai dernier. Pour en poursuivre l’analyse, ce débat avec Claude Tapia s’articule autour d’une question : « Une sociologie de la fabrication sociale des individus et de leurs logiques d’action est-elle possible ? » et examine l’hypothèse d’un rapprochement possible entre sociologie, sciences cognitives ou neurosciences.

S'abonner à RSS - Sociologie

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter