Sujet

Dans la rubrique : Article

C’est en permettant de nommer les émotions, d’apprendre à se connaître, de narrer son histoire, d’être la source du changement qui aboutit à un néodéveloppement, que le discours devient un véritable tuteur de résilience. Aussi l’analyse clinique de Marie à partir de son récit de vie a-t-elle permis de mettre en évidence et d’évaluer les compétences que la jeune fille a mises en œuvre pour aller de l’avant après avoir subi un traumatisme et ouvrir un processus de résilience.

Dans la rubrique : Article

Le malentendu occupe une place déterminante dans les rencontres comme dans les non-rencontres, dans les relations entre parents comme entre parent et enfant. Avec la psychanalyse du lien pour assise théorique, il s’agit ici d’étudier le malentendu dans l’émergence et le maintien des relations. Si celui-ci est au cœur de la rencontre, la communication et la relation doivent se nourrir à la fois de ce qui est véritablement entendu et de l’illusion de comprendre l’autre.

Dans la rubrique : Article

Il faut analyser les faits sociaux comme des choses. Depuis Émile Durkheim, le sociologue devait étudier la réalité en gardant le recul nécessaire à son objectivité. En 1993, Vincent de Gaulejac, à travers la sociologie clinique, introduisait une rupture : le chercheur ne peut plus être un simple observateur, il doit s’impliquer dans sa démarche. Issue, notamment, des théories de Marcuse, de l’école de Chicago et de Palo Alto, la sociologie clinique s’inscrit dans une interaction constante entre l’intervention et la recherche. Cette discipline se trouve à l’interface des grands enseignements : psychologie, psychanalyse et psychosociologie. La notion de sujet apparaît et, avec elle, un plus grand engagement dans l’action et la compréhension sociales. C’est d’ailleurs dans la perspective de cet engagement que Vincent de Gaulejac a poursuivi ses travaux, notamment sur les dysfonctionnements organisationnels auxquels il a consacré plusieurs ouvrages.

Dans la rubrique : Article

Dans notre contexte sociétal qui promeut d’une manière, semble-t-il, illimitée la notion et le prisme, comment peut-on encore faire consister une dimension clinique dans l’éducation, le soin, l’accompagnement d’enfants et d’adolescents présentés – quand ils ne sont pas représentés – dans le social par le signifiant « handicap » ?

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec J. Birma, C. Hoffmann, P. Landman, G. Bazalgette, J.-P. Bourgeois, Y. Dimitriadis, M. Lauret, G. Pommier…

Test alt

Dans la rubrique : Lire

Avec Y.-C. Zarka, Ch. Godin, A. de Mijolla, M. Tort, J.-M. Delassus…

Dans la rubrique : Article

La publication récente d’un livre de Pierre Bourdieu (philosophe et sociologue) reprenant les cours de 1989-1992 sur l’État (1) nous offre la possibilité de revenir sur la question de la liberté, du déterminisme et de la position subjective.

Test alt

Dans la rubrique : Lire

L'auteur poursuit ici le travail engagé dans son dernier livre La construction adolescente (érès, 2005) sur les nouvelles formes d'expressions de la souffrance du sujet. Dépressions, stress, anorexies, suicides, scarifications, incivilités, violences, hyperactivités, toutes ces pathologies prennent place dans le nouveau lien social tissé par les parlottes postmodernes, caractérisées par ce qui s'échange entre deux individus quand le moi devient la seule référence. Le discours dominant du libéralisme économique a bien retenu la première leçon de la psychanalyse : la satisfaction est le but égoïste de toute vie humaine. Mais il a oublié la seconde qui en est inséparable : toute jouissance ne peut être que limitée, incomplète pour préserver la cohésion du groupe social. Ce livre propose une lecture des effets, sur la subjectivité, de notre croyance libérale en une réalisation possible de la jouissance individuelle régulée uniquement par la loi de l'offre et de la demande et de notre credo postmoderne : " Au nom du droit à la parole et à la différence, aucune modalité de la jouissance ne peut être interdite ". Le sujet alors ne trouve plus que son corps ou le corps de l'autre pour faire arrêt à l'errance.

S'abonner à RSS - Sujet

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter