Fin de cure : en sait-on un peu plus à la fin ?

Le Journal des psychologues n°366

Dossier : journal des psychologues n°366

Extrait du dossier : La déontologie, la profession et les psychologues
Date de parution : Avril 2019
Rubrique dans le JDP : Dossier
Nombre de mots : 366

Auteur(s) : Gaillard Béatrice

Présentation

Il n’est souvent pas facile de conclure à la fin d’une cure psychanalytique. Comment déterminer que le travail sur soi entrepris, parfois pendant des années, peut s’arrêter ? Dans cet article, on s’interroge à la fois sur la « fin » en tant que terme de la cure et en tant qu’objectif : lorsque l’analysant s’est réconcilié avec ce qui le faisait souffrir, devenu une solution à sa condition d’être humain, peut-on dire que la cure est finie ?


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Fin de cure : en sait-on un peu plus à la fin ?

Pour citer cet article

Gaillard Béatrice  ‘‘Fin de cure : en sait-on un peu plus à la fin ?‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/fin-de-cure-en-sait-un-peu-plus-a-la-fin

Partage sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter