Hyperactivité dans la sclérose latérale amyotrophique : un élément constitutif de la souffrance extrême des malades

Le Journal des psychologues n°316

Dossier : journal des psychologues n°316

Extrait du dossier : Corps, symbolisation et hyperactivité
Date de parution : Avril 2014
Rubrique dans le JDP : Dossier
Nombre de mots : 3300

Auteur(s) : Brocq Hélène

Présentation

Lorsque le corps a toujours été un lieu d’investissement narcissique, et l’hyperactivité la solution pour ne pas penser et réguler les tensions psychiques, la survenue d’une maladie neurodégénérative, au cours de laquelle le sentiment est d’être « emmuré vivant », va altérer fondamentalement la structuration psychique de la personne. Le travail d’accompagnement pour faire face à la dégradation de l’image de soi et aux deuils afférents aura alors à remettre en chantier les assises narcissiques et la symbolisation.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Hyperactivité dans la sclérose latérale amyotrophique : un élément constitutif de la souffrance extrême des malades

Pour citer cet article

Brocq Hélène  ‘‘Hyperactivité dans la sclérose latérale amyotrophique : un élément constitutif de la souffrance extrême des malades‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/hyperactivite-dans-la-sclerose-laterale-amyotrophique-un-element-constitutif-de-la

Partage sur les réseaux sociaux

Corps, symbolisation et hyperactivité Corps, symbolisation et hyperactivité
Jouissance mystique et figures de l’amour
Tous hyperactifs ? L’incroyable épidémie de troubles de l’attention Tous hyperactifs ? L’incroyable épidémie de troubles de l’attention

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter