L’écrit professionnel : un exercice périlleux pour les psychologues

Le Journal des psychologues n°336

Dossier : journal des psychologues n°336

Extrait du dossier : Psychologues en EHPAD. À l’écoute des personnes âgées
Date de parution : Avril 2016
Rubrique dans le JDP : Profession > Déontologie
Nombre de mots : 1100

Auteur(s) : Cohen Patrick

Présentation

Dans une société où l’utilisation et la place de l’écrit évoluent considérablement depuis quelques années, l’écrit professionnel, pour le psychologue, reste néanmoins un outil incontournable dont il faut connaître les enjeux et les limites pour ne pas faillir aux règles déontologiques de notre profession, notamment en matière de confidentialité. Patrick Cohen, ancien président de la CNCDP, revient sur les points qui en font un exercice périlleux et propose quelques préconisations concrètes.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’écrit professionnel : un exercice périlleux pour les psychologues

Pour citer cet article

Cohen Patrick  ‘‘L’écrit professionnel : un exercice périlleux pour les psychologues‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/l-ecrit-professionnel-un-exercice-perilleux-pour-les-psychologues

Partage sur les réseaux sociaux

La déontologie, la profession et les psychologues La déontologie, la profession et les psychologues
Le respect de la déontologie : une procrastination hexagonale de plus de vingt ans

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter