On perd un enfant : destins croisés

Le Journal des psychologues n°317

Dossier : journal des psychologues n°317

Extrait du dossier : Le cancer : accompagnement et pratiques
Date de parution : Mai 2014
Rubrique dans le JDP : Culture
Nombre de mots : 800

Auteur(s) : Houssier Florian

Présentation

L’été approche, il est temps de commencer à tout oublier, sauf ce qui remonte. Et il est des après-coups doucereux. Ainsi en va-t-il de la lecture du livre de Laurent Selsik, Le Cas Eduard Einstein 1. Dans une partie de billard à trois bandes, l’auteur nous balade dans les méandres des liens familiaux entre Albert Einstein, son ex-femme et leur fils aîné, psychotique traité à Burghölzli, la fameuse institution psychiatrique suisse dirigée par Eugen Bleuler et connue pour ses éminents spécialistes, tel Carl G. Jung. La correspondance d’Einstein avec Freud, incarnée essentiellement par le texte « Pourquoi la guerre ? », prend ici une autre tournure : comment ne pas penser à ces autres guerres, intimes, perdues par des parents pour tenter de sauver leur enfant ? « Mon fils est le seul problème qui demeure sans solution », écrira Einstein en exil.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Pour citer cet article

Houssier Florian  ‘‘On perd un enfant : destins croisés‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/perd-un-enfant-destins-croises

Partage sur les réseaux sociaux

La psychanalyse peut‑elle être féministe ?
Deuil et mélancolie. Sigmund Freud Deuil et mélancolie. Sigmund Freud

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter