Articles

Pour effectuer une recherche précise veuillez utiliser le moteur de recherche détaillé.


Nouvelles figures de l’adolescence

Un voyage à travers l’œuvre de David Le Breton sur l’errance, la passion du risque, les tatouages, les scarifications… qui offre un éclairage sociologique et anthropologique sur les conduites à risque des adolescents, sans occulter pour autant la question de leur mal de vivre et de leur souffrance.


Un cadre thérapeutique contenant pour l’adolescent… et ses parents

Auteur(s) : Tarjus Émélie

Un cadre thérapeutique contenant pour l’adolescent… et ses parents


L’héroïnomanie plutôt qu’une autre addiction

Faute d’élaboration psychique, certaines personnes s’adonnent à l’héroïne. Qu’un traumatisme en constitue ou pas ­l’origine, la recherche d’émotions illusoires en fonde l’infernale nécessité.


Individus, institutions, socialisation

Le dernier ouvrage de Bernard Lahire, Dans les plis singuliers du social. Individus, institutions, socialisations, remet en question certaines assertions contemporaines de la sociologie et relance la réflexion sur la place du social en chaque individu comme nous le soulignions lors de sa recension dans notre numéro de mai dernier. Pour en poursuivre l’analyse, ce débat avec Claude Tapia s’articule autour d’une question : « Une sociologie de la fabrication sociale des individus et de leurs logiques d’action est-elle possible ? » et examine l’hypothèse d’un rapprochement possible entre sociologie, sciences cognitives ou neurosciences.


L’aire culturelle, ou comment recréer son doudou

Auteur(s) : Houssier Florian

L’été est passé depuis longtemps désormais, mais certaines traces provoquent un effet de persistance mnésique ; comment ignorer ce qui passe, ce qui reste, aiguisant nos sens, notre troisième oreille ?


Au-delà des paradigmes ou la prise en charge clinique en médiation thérapeutique d’un enfant porteur d’autisme atypique

Professionnels, thérapeutes ou non, parents, je vous invite à réfléchir sur la relativité de l’analyse clinique thérapeutique d’un enfant porteur d’autisme atypique selon deux paradigmes qui paraissent antinomiques : l’un est d’obédience comportementaliste, l’autre est d’obédience psychanalytique. Il s’agit du même enfant, mais le prisme des paradigmes renforce l’idée qu’une analyse, si sincère soit-elle, ne doit jamais se désorienter à son usage premier : celui de comprendre les effets thérapeutiques et cliniques dont ils sont porteurs pour la personne qui s’engage dans l’échange avec le thérapeute. Cet enfant a donc un suivi thérapeutique hebdomadaire dans un ime. Chaque semaine, une piscine olympique lui est réservée pendant une demi-heure : cette médiation thérapeutique est mise à l’œuvre depuis deux années scolaires consécutives.


Confiance, méfiance

Auteur(s) : Lemoine Claude

La confiance est une notion typiquement psychologique, au même titre que la motivation, la personnalité, l’émotion ou l’humeur. Elle en a toutes les caractéristiques : elle n’est pas observable directement, elle est difficilement mesurable et facilement fluctuante, mais elle est centrale et incontournable. Il faudrait l’inventer si elle n’existait pas.


EuroPsy, un cadre nouveau

Auteur(s) : Schneider Benoît

Un événement vient de se concrétiser : le processus d’application d’EuroPsy en France est entré dans une phase nouvelle, puisque le Comité français de délivrance de la certification EuroPsy (CoFraDeCEuroPsy) va être « cogéré » par la Fédération française des psychologues et de psychologie (FFPP) et la Société française de psychologie (SFP), cela faisant suite à une phase de concertation de plusieurs mois.


Facteurs aidants dans la pratique de la psychothérapie : une enquête internationale

En mars 2012, Dana Castro, avec le soutien du Journal des psychologues, lançait une enquête à l’adresse des professionnels effectuant des suivis psychothérapeutiques en France, au Québec et au Vietnam, dans un contexte marqué, en France et au Québec, par l’évolution de la loi sur l’exercice et le titre de psychothérapeute, et au Vietnam par l’émergence de cette profession. L’objectif visé était de cerner les facteurs individuels, cognitifs, affectifs et relationnels qui sous-tendent et définissent les pratiques.


Le stress des psychologues cliniciens. Identification et conséquences

Auteur(s) : Véron Laurentine

Si le travail des psychologues cliniciens peut être considéré comme stressant, pour autant, très peu de recherches, et notamment en France, se sont penchées sur le sujet. L’étude présentée ici s’est donc attachée à identifier les causes des stresseurs professionnels chez les psychologues cliniciens français, mais aussi l’impact qu’ils pouvaient avoir sur leur santé, les répercussions sur leur vie privée, la qualité de suivi de leurs patients, etc.


Pages

Partage sur les réseaux sociaux

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter