Quand l’inceste révèle le vampirisme

Le Journal des psychologues n°310

Dossier : journal des psychologues n°310

Extrait du dossier : Les psychologues face à la psychothérapie
Date de parution : Septembre 2013
Rubrique dans le JDP : Pages fondamentales > Clinique
Nombre de mots : 4700

Présentation

Crime psychique, acte de déshumanisation, l’inceste engendre une souffrance irreprésentable, indicible. Comme le vampire qui se nourrit du sang de ses victimes, l’auteur d’inceste est un prédateur à la jouissance illimitée. Il ne connaît ni la loi ni l’autre. Sa toute-puissance traduit une impossibilité à symboliser, à mettre en mots un secret transgénérationnel qui anime son besoin essentiel d’emprise sur son entourage, preuve de son existence.


L'accès à cet article est protégé
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Pour citer cet article

Roudot-Granaux Catherine  ‘‘Quand l’inceste révèle le vampirisme‘‘
URL de cet article : https://www.jdpsychologues.fr/article/quand-l-inceste-revele-le-vampirisme

Partage sur les réseaux sociaux

Fratries : une approche systémique Fratries : une approche systémique
Thérapeute en deuil, ne pas déranger !

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter