Passage à l'acte

Dans la rubrique : Article

Partant du constat que les adolescents rencontrés ne sont pas tous en capacité d’élaboration en entretien individuel a émergé l’idée de créer, au sein d’une unité de psychopathologie, un groupe à médiation par la parole. Présentation de ce dispositif par l’auteur.

Dans la rubrique : Article

Le traumatisme psychique est souvent présenté à travers le prisme de ses répercussions délétères. Pourtant, Sigmund Freud avait déjà évoqué le caractère double des effets du traumatisme : positifs et négatifs. L’expérience clinique peut nous amener à envisager le trauma dans la complexité de ce paradoxe, au travers d’une analyse par contraste et non par clivage et d’une dialectique plus que d’une opposition.

Dans la rubrique : Article

Dans le cadre de la prise en charge psychologique de personnes détenues en milieu carcéral, certaines d’entre elles reconnaissent l’acte qu’elles ont commis, mais ne parviennent pas à l’inscrire psychiquement dans leur parcours de vie. Il s’agit alors de comprendre dans quelle mesure la reconnaissance d’un traumatisme premier subi peut intervenir dans la compréhension du passage à l’acte violent et constituer, dans un second temps du processus thérapeutique, un préalable nécessaire à l’élaboration psychique liée à la position d’agresseur. Illustration à travers le cas de Monsieur D.

Dans la rubrique : Article

Les équipes expriment fréquemment un malaise, et parfois une souffrance, en raison des modifications apportées à leur travail et au fonctionnement institutionnel par les exigences issues des lois de 2002 et 2005. Dans ce contexte, les séances d’analyse de la pratique peuvent permettre au désir d’éduquer, d’enseigner et de « soigner » d’être soutenu.

Dans la rubrique : Article

La clinique en milieu carcéral amène à rencontrer des patients ayant commis des actes de violence grave, dont des homicides ou violences sexuelles. Ils ont beaucoup de mal à se reconnaître dans leurs actes, commis parfois dans des états psychiques particuliers, quasi dissociatifs, sans que la psychose, pourtant, ne soit retenue. Le recours au clivage du Moi comme modèle de compréhension permet de mieux rendre compte des configurations psychiques à l’œuvre, et renvoie à un défaut de subjectivation de l’acte.

Dans la rubrique : Article

Rarement abordé dans la littérature, le suivi clinique de femmes auteurs de néonaticide interroge sur l’accompagnement thérapeutique à mener. En témoigne le cas de mademoiselle Z., dont le diagnostic révèle un effacement de soi et d’autres troubles provoqués par son vécu traumatique. Au-delà du déni de grossesse interviennent également un repli sur une position narcissique de honte, un sentiment de haine envers les hommes et un déni pour la victime.

Dans la rubrique : Article

Face aux perturbations de la pensée chez des jeunes qui, souvent, présentent en plus des difficultés scolaires, la pertinence de la médiation par l’écriture en dispositif groupal interroge. Pourtant, ce contexte peut offrir l’occasion de mettre en mots des ressentis impensables.

Dans la rubrique : Article

En liant intégration et estime de soi, parentalité, filiation et vécu de rejet, ou encore blessures de l’Histoire et inscription de la trace, une recherche clinique dans le champ des problématiques migratoires étudie les paramètres influant sur le passage à l’acte de ces jeunes et réfléchit autrement leur délinquance. Les singularités et différences de chacun sont à souligner pour combattre, par là même, l’exclusion.

Dans la rubrique : Article

Cet article résume le travail d’étude et de recherche que Solène Guittot a mené dans le cadre de son master de psychologie auprès d’adolescents dans un désir de mort, sous la direction d’Amal Bernoussi et de Jacqueline Finkelstein-Rossi. Elle interroge ici les liens entre dépression, narcissisme et mécanisme de défense chez trois adolescents suicidants hospitalisés dans un service de pédopsychiatrie.

Dans la rubrique : Article

La violence est toujours celle de l’autre ; elle n’est pas une, elle est multiple. L’auteur nous invite à une lecture clinique de la violence adolescente à travers la présentation des quatre figures paradigmatiques de l’agir violent que sont la mise en acte, l’acting out, le passage à l’acte et le recours à l’acte.

Pages

S'abonner à RSS - Passage à l'acte

Abonnez-vous !

pour profiter du Journal des Psychologues où et quand vous voulez : abonnement à la revue + abonnement au site internet

Restez Connecté !

de l'actualité avec le Journal des Psychologues
en vous inscrivant à notre newsletter